-----------------------------------

Denier de l'Eglise du Cantal 2022

 -----------------------------------

La Minute Patrimoine
avec Pascale Moulier,
archiviste-bibliothécaire
du diocèse

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Un lieu miraculeux
La fontaine Saint-Géraud et la chapelle Notre-Dame de Grâce

A la mort du comte Géraud, fondateur de l'abbaye d'Aurillac, le vendredi 13 octobre 909 à Cezeinac en Quercy (peut-être Saint-Cirgues), son corps fut rapporté à Aurillac par les moines de l'abbaye. En chemin, fourbus et assoiffés, ils avaient posé par terre le corps de Géraud afin de trouver une source pour se désaltérer et se reposer un peu. Ils revinrent sans avoir trouvé la moindre goutte d'eau. C'est alors qu'à côté de la dépouille jaillit une source. Ils en burent et furent instantanément reposés. Les habitants alentours, comprenant que cette fontaine à l'eau vertueuse était sanctifiée, bâtirent alors un oratoire qu'ils dédièrent la Vierge. Depuis, l'endroit attira de nombreux pèlerins. 

La tradition rapporte également que la chapelle protégeait une antique statue de la Vierge. Cette statue aurait été découverte dans une ruche par des bergers qui avaient soulevé le toit pour en prendre le miel. L'ayant rapportée chez eux à Madelbos, petit hameau situé à environ 500 m de là, la statue retourna à la ruche, et cela, plusieurs fois de suite, jusqu'à ce qu'ils comprennent qu'elle voulait reste à cet endroit précis.

L'oratoire tombant en ruine, fut remplacé par une chapelle, appelé la chapelle de la Dame, à la fin du XVIIe siècle. L'évêque de Saint-Flour demanda au pape Grégoire XVI d'accorder des indulgences à la chapelle. Rachetée par un habitant de la commune pendant la Révolution, la chapelle fut rendue au culte en 1807. Elle fut restaurée entre 1833  et 1836 avant d'être agrandie en raison du succès croissant du pèlerinage et grâce aux dons des paroissiens.

C'est comme ça que début septembre, il est accordé une indulgence plénière à celui qui vient rendre visite à Notre-Dame de Grâce.

Aujourd'hui, le pèlerinage est toujours d'actualité. Cette année, il aura lieu le dimanche 4 septembre.

Pour l'anecdote, la chapelle du Bourniou a parfois été un point de rencontre estival entre le Cardinal François Marty, archevêque de Paris et ancien évêque de Saint-Flour et Monseigneur Marius Maziers, archevêque de Bordeaux et natif de Siran dans le Cantal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article