-----------------------------------

Denier de l'Eglise du Cantal 2021

 -----------------------------------

La Minute Patrimoine
avec Pascale Moulier,
archiviste-bibliothécaire
du diocèse

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Vitrail de la Sainte Famille - Eglise de Marcolès - © ER

Nous fêtons aujourd'hui la Sainte Famille, qui sert de modèle à toutes les familles de la terre. Il pourrait sembler à priori que la Sainte Famille est composée de saints, une famille idéale, un peu une pub pour la famille chrétienne de base. Si nous pensons cela, nous nous trompons du tout au tout et nous restons bien loin du message évangélique.

La sainte famille n'est pas sainte parce que tous ses membres sont des saints parfaits et sans péchés. Saint Joseph n'est pas dit sans péchés. Si tous étaient parfaits, la Sainte Famille ne serait pas une famille modèle pour nous, car son idéal serait impossible à atteindre. Au contraire, la sainteté de la sainte famille est accessible à tous car elle réside avant tout dans sa foi et son abandon à la sainteté même de Dieu qui la rend sainte.

 

 

Une famille au milieu des épreuves

Les textes de ce jour nous enseignent que la sainteté de la famille surgit au milieu des épreuves et des difficultés de la vie, au milieu même de nos peurs et de nos doutes.

Le livre de Samuel nous raconte l'histoire d'une sainte famille de l'Ancien Testament, celle d'Elgana et de ses deux femmes : Anne et Pennina. Cette famille est loin d'être idéale et parfaite : Elgana aime et préfère Anne mais elle est stérile et n'est donc pas heureuse. Elgana n'aime pas trop Pennina mais lui fait des enfants. La Bible ne dit rien des sentiments de Pennina mais notre, qu'elle, qui a des enfants, humilie sa rivale, peut-être pour se venger de la préférence d'Elgana pour Anne. Stérilité, injustice, jalousie sont au coeur de la vie de cette famille. Pourtant, Dieu va faire de cette famille une sainte famille par la naissance de Samuel, le précurseur de Jésus, celui qui fut le premier : prêtre, prophète et juge.

Le cantique d'Anne sera même repris pour écrire le magnificat. La famille d'Elgana est sainte car la sainteté de Dieu s'y révèle au sein même des difficultés d'une famille normale.

La famille de Joseph et Marie n'est pas non plus épargnée par les difficultés de la vie : être enceinte avant le mariage, l'émigration avec la fuite en Egypte, un enfant qui disparaît trois jours, la mort du Fils. La Sainte Famille est sainte de par son abandon à la Grâce de Dieu qui lui permet d'affronter les épreuves et sa foi en Dieu.

Cette sainteté qui n'est qu'abandon à la Grâce, qui n'est que oui à l'action de Dieu dans une vie, cette sainteté qui est celle de la Sainte Famille ; cette sainteté là nous pouvons tous en vivre et c'est en cela qu'elle est un modèle pour nous.

Une sainteté réservée aux familles ?

Mais la sainteté de la Sainte Famille n'est pas réservée aux seules familles, elle est pour tous. C'est ce que dit Jean dans la seconde lecture : "Biens aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu, et nous le sommes. Biens aimés, dès maintenant nous sommes enfants de Dieu car nous mettons notre foi dans le nom de son Fils Jésus Christ et nous nous aimons les uns les autres comme il nous l'a commandé". Nous sommes tous les enfants bien aimés du Père, nous sommes tous membres d'une sainte famille, même si nous sommes célibataires. Le baptême nous a tous introduit dans la famille même de Dieu Père et la fête de la Sainte Famille est celle de tous les enfants de cette famille qui est l'Eglise et dont nous sommes membres.

Monseigneur Damien Stampers
Vicaire général du diocèse de Blois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article