-----------------------------------

Denier de l'Eglise du Cantal 2021

 -----------------------------------

La Minute Patrimoine
avec Pascale Moulier,
archiviste du diocèse

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

 

LIRE LES TEXTES DE LA MESSE
"Rabbouni que je retrouve la vue"

(Mc 10, 46b-52)

 

 

Au bord du chemin

Une expression attire mon attention : un aveugle que rencontre Jésus est au bord du chemin. Dans nos sociétés où la vie s'accélère, les distances se sont réduites, les appareils ménagers et la domotique effectuent, à notre place, bien des tâches. Et pourtant, qui n'a pas dit un jour : "Je n'ai pas le temps ?" Dans cette ambiance, pas facile de voir celui qui est au bord du chemin ! Il faut qu'il crie au risque de n'être jamais repéré !

Jésus déploie une qualité de présence qui peut devenir nôtre : n'être jamais insensible à celles et ceux qui se trouvent au bord du chemin. Jésus se laisse toucher et émouvoir. La pédagogie du Christ nous demande d'ouvrir les yeux sur celui qui ne voit plus et qui n'est plus regardé. Aujourd'hui, pas besoin de nombreuses informations internationales pour savoir que nombreux sont ceux qui ne comptent pas. L'attitude de Jésus est stimulante pour se rendre attentif à l'autre.

L'Evangile nous pose la question. Qui sommes-nous dans les pages d'Evangile ? Ceux qui rabrouent, qui ferment les portes, qui se calfeutrent, ou ceux qui font entendre la voix de Dieu : "Confiance, lève-toi !" ? Les chrétiens sont appelés à être des porte-voix du Christ.

Leur comportement, leur accueil, leur témoignage de foi constituent une première annonce de Jésus Christ vivant. Comme témoins, ils ne font ni la leçon, ni du prosélytisme mais mettent ce monde en lien avec Dieu. Que l'engagement soit social ou spirituel, il s'agit de travailler à ce que personne ne reste au bord du chemin.

+ Didier Noblot
Evêque de Saint-Flour

Source : Magnificat - Octobre 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article