-----------------------------------

Denier de l'Eglise du Cantal 2021

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

Le pape François a institué "le ministère laïc de catéchiste" par le Motu proprio "Antiquum ministerium" - Ministère très ancien, en latin - signé le 10 mai 2021. Voici les principales clés pour comprendre ce nouveau ministère qui reconnaît "l'importance du laïcat dans l'oeuvre d'évangélisation".

 

La mission du catéchiste

La mission du catéchiste consiste à accompagner toutes les étapes de l’évangélisation, "de la première annonce qui introduit au Kérygme [le cœur de la foi chrétienne, ndlr], à l’instruction qui fait prendre conscience de la vie nouvelle dans le Christ […] jusqu’à la formation permanente", rappelle le pape François dans son Motu proprio. Cette dernière permet à tout baptisé de "rendre raison de l’espérance qui est en [lui]". Le catéchiste est "témoin de foi, maître et mystagogue, accompagnateur et pédagogue qui instruit au nom de l’Église".

Si tous les baptisés sont appelés à être catéchistes, il est désormais possible, à la demande de l’évêque, "premier catéchiste de son diocèse", d’instituer ce nouveau ministère pour les laïcs, à la manière des ministères institués existants de Lecteur et d’Acolyte. Le pontife met toutefois en garde contre toute forme de cléricalisation de la fonction.

Qui est appelé à être catéchiste ?

Ce nouveau ministère, à "forte valeur vocationnelle", concerne "des hommes et femmes de foi profonde" et humainement mûrs qui ont "une participation active dans la vie de la communauté chrétienne". Ils doivent être "capables d’accueil, de générosité et d’une vie de communion fraternelle". Un catéchiste doit avoir déjà eu "une expérience préalable de catéchèse" et doit recevoir "une formation biblique, théologique, pastorale et pédagogique".

"Nous ne pouvons pas oublier l'innombrable multitude de laïcs qui ont pris part directement à la diffusion de l'Evangile par l'enseignement catéchiste"

Nommés par l’évêque, les catéchistes sont "au service de l’Église locale" et se doivent d’être "des fidèles collaborateurs des prêtres et des diacres". Le pontife souligne enfin qu’ils doivent être animés d’un "véritable enthousiasme apostolique".

D'où vient ce ministère ?

Le ministère de catéchiste n’est pas une invention du pape François. Le Motu proprio l’indique d’ailleurs dès ses premières lignes : "le ministère de catéchiste dans l’Église est très ancien. Les théologiens s’entendent pour dire que les premiers exemples se trouvent déjà dans les écrits du Nouveau Testament". Le pontife cite plusieurs exemples, dont une lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens dans laquelle il est fait mention de "ceux qui ont charge d’enseigner".

L’évêque de Rome souligne ensuite que cette mission de catéchiste a été portée avec efficacité durant deux millénaires par les évêques, prêtres, diacres et religieux. "Nous ne pouvons pas oublier l’innombrable multitude de laïcs qui ont pris part directement à la diffusion de l’Évangile par l’enseignement catéchistique", précise-t-il immédiatement.

Le pape François prend également soin de rappeler que saint Paul VI avait sollicité en 1972 les conférences épiscopales pour qu’elles promeuvent d’autres ministères, "dont celui de catéchiste". Une manière, pour le pontife argentin, de placer sa décision dans la grande Tradition de l’Église.

Pourquoi créer ce ministère aujourd'hui ?

Le pape François l’affirme : "L’apostolat laïc possède une indiscutable valeur séculière". Une valeur dont l’Église a rappelé l’importance lors du Concile Vatican II durant lequel a été renouvelé le nécessaire engagement des laïcs dans l’œuvre d’évangélisation. S’appuyant sur le décret Ad Gentes promulgué en 1965, le pontife argentin souligne que la fonction des catéchistes "a une très grande importance" au regard des grandes multitudes à évangéliser et alors qu’il n’y a "qu’un petit nombre de clercs". Dans un monde globalisé qui "exige une rencontre authentique avec les jeunes générations", la collaboration des laïcs au service de la catéchèse est devenue indispensable.

Enfin, le Pape insiste pour dire qu’"aujourd’hui encore, l’Esprit appelle des hommes et des femmes à se mettre en chemin pour aller à la rencontre de ceux qui attendent de connaître la beauté, la bonté et la vérité de la foi chrétienne. Ce Motu proprio doit également concourir à éveiller l’enthousiasme personnel de tout baptisé, et raviver la conscience d’être appelé à accomplir sa mission dans la communauté".

Concrètement, que va-t-il se passer ?

Si le ministère de catéchiste est formellement institué par ce Motu proprio, le pape François indique la marche à suivre pour qu’il soit concrètement appliqué. D’abord, il demande à la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements de veiller, "dans les plus brefs délais", à publier le "rite d’institution du ministère laïc de catéchiste".

Il invite ensuite les conférences épiscopales à rendre ce ministère "effectif", en établissant un parcours de formation nécessaire et les critères normatifs pour y accéder. Le texte précise enfin que les synodes des Eglises orientales et les Assemblées de Hiérarques pourront recevoir ce Motu proprio sur la base de leur droit particulier.

Source :  Aleteia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article