-----------------------------------

Denier de l'Eglise du Cantal 2021

 -----------------------------------

La Minute Patrimoine
avec Pascale Moulier,
archiviste du diocèse

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

"La vie spirituelle que Joseph nous montre n’est pas un chemin qui explique, mais un chemin qui accueille". Dans sa dernière lettre apostolique, Patris corde, publiée mardi 8 décembre 2020 à l’occasion du 150e anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme patron de l’Église universelle, le pape François a décidé de partager ses réflexions sur le gardien de la sainte Famille. Des réflexions qu’il a choisi d’accompagner d’une année spéciale dédiée à saint Joseph jusqu’au 8 décembre 2021.

Dans la foulée de l’annonce du souverain pontife, la Pénitencerie apostolique a publié un décret détaillant les conditions pour recevoir l’indulgence plénière. Accomplir une œuvre de miséricorde, prier le chapelet en famille, confier son travail à saint Joseph… L’idée est de permettre aux fidèles de redécouvrir ce "trésor" de l’Église qu’est saint Joseph. "Joseph n’est pas un homme passivement résigné", rappelle ainsi le pape François. "Il est fortement et courageusement engagé".

Des prières

Pour accompagner spirituellement cette année spéciale, des neuvaines vont être lancées comme celles du sanctuaire Notre-Dame de Grâces qui a démarré le 10 décembre et s’adresse aux pères de famille. Ceux qui le désirent pourront (re)découvrir les nombreuses prières de l’Église à saint Joseph dont les litanies de saint Joseph ou encore "Je vous salue Joseph", une prière simple et facile à retenir qui offre une belle occasion de le prier au quotidien, surtout en cette année spéciale ! Patron des familles, des travailleurs et des causes difficiles, saint Joseph occupe une place toute particulière dans le cœur des croyants. Souvent considéré comme le saint le plus prié après Marie, il est un véritable maître de vie intérieure. Chez celui qui était destiné à la haute mission de gardien de la sainte Famille, la grâce augmentait continuellement dans son âme, rappelle ainsi le père Dominique le Tourneau dans son livre Tout savoir sur saint Joseph. Il y répondait merveilleusement bien, justifiant ainsi son nom qui signifie "Dieu ajoutera".

Des fêtes liturgiques

La dévotion à saint Joseph est très ancienne, et se retrouve partout où l’Église s’est enracinée. Au début du XVIIe siècle, les papes Grégoire XV et Urbain VIII rendent la célébration de la solennité de saint Joseph obligatoire pour toute la chrétienté, la fête est alors fixée au 19 mars. Mais il est également fêté le 1er mai. C’est le 1er mai 1955 que le pape Pie XII proposa saint Joseph comme patron et modèle des ouvriers et institua la fête liturgique de Saint Joseph Artisan. Deux fêtes qui sont autant d’occasions pour les fidèles, paroisses et sanctuaires de prévoir et d’organiser des événements – si la situation sanitaire le permet – permettant aux fidèles de mesure la richesse de ce saint. "Le bonheur de Joseph n’est pas dans la logique du sacrifice de soi, mais du don de soi", rappelle encore le pape François dans sa dernière lettre apostolique. "On ne perçoit jamais en cet homme de la frustration, mais seulement de la confiance. Son silence persistant ne contient pas de plaintes mais toujours des gestes concrets de confiance."

Des retraites et pèlerinages

Si le contexte sanitaire rend difficile l’organisation de retraites et pèlerinages, nul doute que les sanctuaires et autres mouvements chrétiens sauront faire preuve de créativité et d’imagination pour permettre aux fidèles de mettre leurs pas dans ceux de saint Joseph. "En raison de son rôle dans l’histoire du salut, saint Joseph est un père qui a toujours été aimé par le peuple chrétien comme le démontre le fait que, dans le monde entier, de nombreuses églises lui ont été dédiées", explique le pape François dans Patris corde. "Plusieurs Instituts religieux, Confréries et groupes ecclésiaux sont inspirés de sa spiritualité et portent son nom, et diverses représentations sacrées se déroulent depuis des siècles en son honneur. De nombreux saints et saintes ont été ses dévots passionnés, parmi lesquels Thérèse d’Avila qui l’adopta comme avocat et intercesseur, se recommandant beaucoup à lui et recevant toutes les grâces qu’elle lui demandait ; encouragée par son expérience, la sainte persuadait les autres à lui être dévots". Que ce soient des marches sur une ou plusieurs journées, des retraites dans des sanctuaires, des conférences ou des concerts, à chacun à se saisir de cette année spéciale saint Joseph pour enrichir l’offre spirituelle déjà présente.

Des lectures

Une année, c’est à la fois long et extrêmement court. Ceci étant dit, elle devrait permettre à ceux qui le souhaitent de découvrir plus en profondeur la littérature qui entoure la figure de saint Joseph. Parmi les documents de référence de la papauté, on peut bien sûr citer la récente lettre apostolique Patris corde du pape François. En 1989, dans son encyclique Redemptoris Custos, Jean Paul II avait lui aussi consacré un texte à l’importance de Joseph. Il avait pour sa part souligné "l’exemple de saint Joseph qui s’est consacré tout entier à servir le Verbe incarné". En remontant encore dans l’histoire de la papauté, on trouve également le motu proprio Bonum Sane que Benoît XV a dédié à saint Joseph ainsi que l’encyclique Quamquam Pluries du pape Léon XIII, le premier à consacrer une encyclique toute entière au père nourricier de Jésus.

La prière à saint Joseph du pape François

"Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés... Il nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en « deuxième ligne » jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut. À eux tous, une parole de reconnaissance et de gratitude est adressée", assure le souverain pontife.

A l’occasion du 150e anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme Patron de l’Église universelle, le souverain pontife partage sa prière au père nourricier de Jésus.

Salut, gardien du Rédempteur,
époux de la Vierge Marie.
À toi Dieu a confié son Fils ;
en toi Marie a remis sa confiance ;
avec toi le Christ est devenu homme.

O bienheureux Joseph,
montre-toi aussi un père pour nous,
et conduis-nous sur le chemin de la vie.
Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage,
et défends-nous de tout mal.

Amen.

Source : Aleteia

Note de la rédaction : chers amis du diocèse de Saint-Flour, si vous organisez une manifestation, un événement, des rencontres d'ici le 8 décembre 2021 pour cette année spéciale saint Joseph, faites-nous le savoir à communication@saintlaurentenchataigneraie.com. Nous nous ferons un plaisir d'en parler sur nos outils de communication.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article