Denier de l'Eglise du Cantal

______________________________

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

LIRE LES LECTURES DE LA MESSE
"Tu es mon Fils bien aimé ;
en toi, je trouve ma joie"

Mc 1, 7-11

Une année spirituelle

 

Chers frères et soeurs,

J'ai eu la chance de pouvoir passer quelques jours dans ma maison de famille près de Mauriac et de goûter la douceur de nos paysages enneigés. Un vrai Noël blanc ! Mais avec la fête du baptême du Christ s'achève aussi le temps de Noël.

En moins de trois semaines seulement, nous avons fait mémoire de la naissance de Jésus, de la révélation de Dieu dans notre chair humaine. Et déjà le voilà adulte de trente ans, prêt à entamer sa "vie publique". En effet, son baptême inaugure les trois années où il va annoncer le Royaume de Dieu et donner sa vie jusqu'au bout pour le rendre présent.

Mais pour évoquer la naissance, les saints innocents, la fuite en Egypte, la Sainte Famille à Nazareth et trente années de croissance silencieuses, on peut trouver ça un peu rapide... C'est que la "vie cachée" reste discrète ! C'est elle qui ressemble à la nôtre. Une vie cachée de fils et filles bien aimés du Père, dont la charité du quotidien ne fait pas beaucoup d'éclats mais change le monde en profondeur. C'est notre baptême qui se déploie tranquillement.

Justement, ce dimanche, nous contemplons le modèle du baptême dans celui de Jésus, et cela nous rappelle le nôtre. Nous serons attentifs à l'humilité de Jésus, à sa plongée dans les eaux du Jourdain qui porte un grand symbole : c'est l'endroit où jadis Josué entra en Terre Promise, suivi de tout son peuple... Nous réaliserons surtout le grand cadeau que nous avons reçu : "Tu es mon fils bien aimé ; en toi, je trouve ma joie". Le Père nous adresse personnellement ces paroles, en voyant en nous son fils Jésus. Il se complaît dans ce que nous sommes : des frères et soeurs de Jésus grâce au baptême. Et le Père veut être glorifié dans notre vie, c'est pourquoi il fait descendre son Esprit Saint qui vient nous transformer. Il y avait eu une discrète pentecôte dans les eaux maternelles de Marie à l'Annonciation, en voilà une seconde. Il y a là le modèle du sacrement de baptême et le modèle du sacrement de la confirmation, car l'Esprit va déployer tous ses dons et ses charismes en Jésus pour accomplir la volonté du Père. C'est aussi ce que le Père veut réaliser en nous : se complaire non pas seulement dans ce que nous sommes, mais aussi dans ce que nous entreprenons.

Il est bon d'entendre cet évangile à l'aube d'une nouvelle année. Il n'y a pas plus grand souhait que celui de la venue de l'Esprit Saint. Je forme le voeu que notre année soit spirituelle, pleine d'Esprit Saint, pour que nos entreprises et nos actes de chaque jour répondent à l'appel de Dieu, pour un monde plus juste, plus aimant et plus audacieux.

Le Pape François a choisi la belle figure de saint Joseph pour nous conduire en cette année 2021. Je voudrais citer ici un passage de sa lettre : "nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires, souvent oubliées, qui ne font pas la une des journaux et des revues ni n'apparaissent dans les grands défilés du dernier show mais qui, sans aucun doute, sont en train d'écrire aujourd'hui les évènements décisifs de notre histoire (...) Nous pouvons tous trouver en saint Joseph l'homme qui passe inaperçu, l'homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés. Saint Joseph nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en "deuxième ligne" jouent un rôle inégalé dans l'histoire du salut. (...) La volonté de Dieu, son histoire, son projet, passent aussi à travers la préoccupation de Joseph. Joseph nous enseigne ainsi qu'avoir foi en Dieu comprend également le fait de croire qu'il peut agir à travers nos peurs, nos fragilités, notre faiblesse. Et il nous enseigne que, dans les tempêtes de la vie, nous ne devons pas craindre de laisser à Dieu le gouvernail de notre bateau. Parfois, nous voudrions tout contrôler, mais lui regarde toujours plus loin."

Voilà de quoi partir d'un pied en 2021 ! Bonne et sainte année à tous, avec ma prière et ma bénédiction !

 

Abbé Amaury du Fayet de la Tour
Curé des paroisses du groupement
de Verneuil - Vernouillet
Diocèse de Versailles

 

Note de la rédaction :
Nous remercions chaleureusement tous les prêtres que nous sollicitons chaque semaine et qui nous autorisent à diffuser leur homélie, méditation ou commentaire de l'Evangile dominical. L'abbé Amaury du Fayet de la Tour est originaire du Cantal (Ally) et prêtre du diocèse de Versailles. 

Je donne à la quête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article