-----------------------------------

Denier de l'Eglise du Cantal 2021

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

C'est en 472 que la fête de la Présentation du Seigneur au Temple a été associée aux "chandelles" (d'où le nom de Chandeleur) par le pape Gélase Ier qui organisa le 2 février des processions aux flambeaux, reprenant des rites païens au compte de l’Église. Peu à peu, les flambeaux des processions furent remplacés par des cierges bénis allumés dans les églises, rappelant que le Christ est la "lumière du monde".

À l’époque romaine, on fêtait vers le 15 février, le dieu de la fécondité Lupercus, car c’était le début de la saison des amours chez les oiseaux ! Les Celtes aussi fêtaient la fin de l'hiver début février.

Le même pape qui christianisa la Chandeleur faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. Ainsi serait née la tradition.

Que fêtons-nous, la Chandeleur ou la Présentation de Jésus au Temple ?

Pourquoi appelle-t-on la présentation de Jésus au temple, la Chandeleur (Sainte Rencontre) ? S'agit-il d'une fête "païenne" ou d'une tradition chrétienne ? Qu’est-ce qu’elle a à voir avec les chandelles ou les cierges  ?

Le 2 février, quarante jours après Noël, l’Église célèbre la fête de la Présentation du Seigneur. L'évangéliste Luc nous rapporte la belle prière du vieillard Syméon tenant Jésus entre ses bras : "Mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple" (Luc 2, 30-32).

A cause de ces paroles, où Jésus est reconnu comme Lumière, cette fête s'appelle aussi la Chandeleur. Chandeleur vient précisément de candela - la chandelle - reprise dans l'expression Festa candelarum, fête des chandelles. (fête des "chandelles", de la lumière). Aujourd'hui, on bénit les cierges pour rappeler que Jésus est lumière du monde.

Symbolique de la crêpe

La farine excédentaire de la récolte de l’année précédente servait à confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir. La forme et la couleur de la crêpe évoque le Soleil enfin de retour après la nuit de l’hiver. Enfin la crêpe protège la récolte de la moisissure et le foyer du malheur. De fait, fortes de quelque 10 000 ans d'histoire, crêpes et galettes n'ont cessé d'être de tous les repas.

Simple mélange de farine et d'eau à l'origine, elles sont faciles à réaliser et se prêtent à toutes les variations, qu'elles soient de froment ou de sarrasin rapporté en Occident dans la foulée des croisades. Vendues toutes prêtes dans les magasins ou préparées dans la rue comme on le faisait déjà au XVe siècle, elles ne sont cependant jamais meilleures que lorsqu'on les cuit soi-même.

Tout l'art est de les faire sauter dans la poêle que l'on tient d'une main, pendant que, dans l'autre, on serre bien fort une pièce d'or, gage de prospérité pour l'année entière. Car, comme le dit le proverbe : "Si point ne veux de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur".

De nombreux dictons sont nés à propos de ce jour de février, sur le même thème comme "À la Chandeleur, L'hiver s'apaise ou reprend vigueur". À noter qu'à cette période, les jours allongent et le blé en herbe croît sérieusement.

Le 2 février, c'est aussi la journée de la vie consacrée

Une journée placée en premier lieu sous le signe de l’action de grâce "parce qu’il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l’Eglise par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et aux frères".

L’objectif de cette journée est aussi de mieux connaître et apprécier la vie consacrée. "En contemplant le don de la vie consacrée, l’Eglise contemple sa vocation la plus profonde, celle de n’appartenir qu’à son Seigneur, soulignait Jean-Paul II. La vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l’Eglise la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre".

Cette journée est enfin une invitation pour toutes les personnes consacrées "à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles. Pour cela elles sont conviées à réfléchir sur le don reçu, à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l’Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l’Eglise pour la vie du monde".

La journée de la vie consacrée est célébrée en la fête de la Présentation du Seigneur au temple. La présentation de Jésus au temple, consacré selon la prescription rituelle de l’époque au Seigneur comme tout garçon premier né, annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l’offrande suprême de la Croix. Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.

*****

Recette de la pâte à crêpe pour la Chandeleur

Proportions
(pour une quinzaine de crêpes)

- 250 g de farine,
- 50 cl de lait,
- 25 g de beurre,
- 3 œufs,
- 1 cuillère à café de sel fin,
- 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
(facultatif)

 

Préparation

  • Mettre la farine dans un saladier. Creuser au centre un trou formant un puits. Y verser la moitié du lait. Mélanger en ramenant peu à peu la farine, depuis les bords vers le milieu. 
  • Battre les œufs en omelette. Les verser petit à petit sur la farine en remuant sans arrêt pour les incorporer au fur et à mesure. Ajouter le beurre que l’on a fait fondre à feu doux. Puis le sel et, éventuellement, le sucre. Continuer à remuer jusqu'à obtenir une pâte parfaitement homogène.
  • Verser progressivement le reste du lait sans cesser de remuer pour éviter la formation de grumeaux. La pâte doit être lisse et fluide, mais non liquide. Couvrir. Laisser reposer 2 heures à température ambiante. Cuire les crêpes à feu vif dans une crêpière pendant 1mn environ de chaque côté.

Astuces et conseil

  • On peut éliminer les éventuels grumeaux en versant la pâte à travers une passoire dans un autre récipient. On peut enrichir la pâte en augmentant la quantité de beurre jusqu'à la doubler et en rajoutant un œuf.
  • La finesse des crêpes dépend du temps de repos de la pâte et de sa consistance. Pour apprécier cette dernière, tremper la louche dans la pâte, puis la retourner et y passer le doigt : il doit rester une trace bien nette.
  • Si la pâte est trop épaisse, la délayer avec un peu d'eau ou de lait (jusqu'à 10 cl) avant la cuisson. Utiliser une poêle à revêtement antiadhésif : le beurre contenu dans la pâte suffira sans qu'il soit nécessaire de rajouter de la matière grasse.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article