Denier de l'Eglise du Cantal

______________________________

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie


Le Pape François va consacrer une année spéciale "famille Amoris laetitia", a-t-il annoncé lors de l’Angélus le 27 décembre 2020. Cette célébration commencera le 19 mars 2021 à l’occasion de la saint Joseph, et prendra fin en juin 2022 lors de la Rencontre mondiale des familles à Rome.
 

A l’occasion de l’Angélus dominical, récité depuis la bibliothèque du Palais apostolique au Vatican pour respecter les normes sanitaires et empêcher tout attroupement sur la place Saint-Pierre, le pape François a rappelé que la période de Noël était propice à la contemplation de la Sainte Famille, "point de référence sûr" et "inspiration sûre" pour toutes les familles. C’est en partant de l’exemple de saint Joseph, de la sainte Vierge et du Christ que le pontife a annoncé la tenue en 2021 d’une année spéciale consacrée à la "famille Amoris laetitia".

Le lancement de cette célébration se fera le 19 mars prochain, cinq ans après la publication de l’exhortation apostolique Amoris laetitia sur "l’amour dans la famille". Elle prendra fin solennellement à Rome en juin 2022 à l’occasion de la Rencontre mondiale des familles à Rome. Il s’agit, explique le chef de l’Église catholique, de "poursuivre le chemin synodal" et approfondir le contenu de la réflexion du pontife "à travers des propositions et des outils pastoraux". Le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie sera en charge de la coordination de ces initiatives.

Évangélisatrice par l’exemple de la vie

"À l’imitation de la Sainte Famille, nous sommes appelés à redécouvrir la valeur éducative de la cellule familiale", a expliqué le Souverain pontife. La famille doit être fondée "sur l’amour qui régénère toujours les relations, en ouvrant des horizons d’espérance", et doit tendre vers "l’idéal de l’amour conjugal et familial".

Une famille, a expliqué le pape François, doit d’abord être une "maison de prière", où se "régénèrent" les relations dans l’amour et dans le pardon. Il y a trois mots qui font qu’une famille va bien, a explique le pontife : "s’il te plaît, merci, pardon", rappelant que "n’est pas une famille si on ne finit pas la journée par faire la paix".

La famille doit aussi trouver "l’énergie spirituelle pour s’ouvrir au monde extérieur", c’est-à-dire être "évangélisatrice par l’exemple de la vie", a expliqué l’évêque de Rome. Après la prière de l’Angélus, le pontife a confié à Dieu "les familles les plus éprouvées" par la pandémie actuelle. À noter que l’année 2021 est déjà dédiée à la figure de saint Joseph.

Source : Aleteia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article