--------------------------------------

--------------------------------------

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

Programmation spécial confinement

LIRE LES LECTURES DE LA MESSE
EN CLIQUANT ICI

"Préparez le chemin du Seigneur"
(Is 40, 1-5.9-11)

 

 

Bien aimés du Seigneur,

La liturgie de ce dimanche de l'Avent nous invite à bien préparer le chemin du Seigneur. Isaïe dès la première lecture, insiste sur le besoin "d'aplanir le chemin, de combler les ravins, de redresser les passage tortueux". Qui de nous d'ailleurs, ne souhaiterait pas rouler sur une route bien lisse ; On dirait aujourd'hui sur un tapis noir.

Cette belle image de la route que l'on doit préparer, est reprise par Saint Marc dans l'évangile.

L'histoire nous dit que lorsqu'une autorité venait dans une contrée où on devait l'accueillir, il fallait rendre la route praticable.

Isaïe donc, tout comme Saint Marc, savent bien de quoi ils parlent. Tous deux évoquent l'attente de la venue du Seigneur, qui est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs.

Bien plus que la route, ce sont nos coeurs qu'il faut préparer.

OUI, préparer nos coeurs, pour être prêt à sa venue. Voilà pourquoi Saint Paul nous dit dans la seconde lecture : "Dans l'attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout, pour que le Christ nous trouve nets et irréprochables dans la paix".

Notons aussi que le premier mot de l'évangile, est le même que celui du livre de la Genèse : "commencement". En Genèse 1:1, il est dit ceci : "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre". Voilà une manière de nous rappeler que Dieu est le début et la fin de toute chose ; Il est Alpha et Oméga.

Ce temps de l'Avent donc, est comme une sorte de "renouveau", une création nouvelle, une nouvelle occasion de repartir. La liturgie du jour, nous invite d'ailleurs, à nous plonger dans l'esprit du renouveau, à oser emprunter de nouveaux chemins de commencement.

"Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, Fils de Dieu..." (cf Evangile du jour).

Saint Marc nous donne d'emblée le goût du renouvellement, et nous invite en même temps à accueillir la Bonne Nouvelle de l'évangile, la Bonne Nouvelle qui sauve, inaugurée en la personne du Christ.

"Voici que j'envoie mon messager devant toi, pour préparer la route. Dans le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur" (cf première lecture).

En vérité, la voix de Dieu proclamée par Isaïe, précède celle de Jean le Baptiste. C'est dire donc que ce n'est pas Jean le précurseur qui parle en premier.

Oui, Dieu nous précède en tout, même quand nous doutons et avons peur d'emprunter le chemin de la conversion. Dieu nous précède, et veut que nous lui fassions confiance en acceptant d'emprunter la route avec Lui, et Lui avec nous. Dieu nous a aimé en premier et veut notre bonheur.

Ce chemin dynamique qui nous est proposé, quelque soit son orientation et ce qu'il nous coûtera, est une initiative de Dieu.

Nous sommes tous invités à aller au désert, qui est le lieu de la solitude, du silence, de la vérité...

C'est là que Dieu nous précède et nous attend.

Que chacun dans son fort intérieur, scrute sa vie pour voir ce qu'il faut changer ou améliorer ; pour permettre à Dieu d'arriver à lui.

L'Avent est un temps d'attente, de conversion, de préparation. Alors préparons "le chemin du Seigneur". A la suite de Jean le Baptiste, allons au désert pour nous mettre dans un environnement propice à l'écoute et à l'attente de Celui qui va bientôt arriver.

Il est Celui qui EST, qui ETAIT et qui VIENT aujourd'hui et pour toujours.

Amen.

Abbé Mathias NDIAYE,
votre curé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article