Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

Proclamée "Voix de l'année" par 62% du public, la jeune ursuline remet son avenir entre les mains du Seigneur, qu'elle fait entrer sur le plateau en direct, invitant la salle, médusée, à réciter le Notre Père.  

 

Sœur Cristina avait conquis le monde entier dès sa première audition à l’aveugle en interprétant le célèbre titre d’Alicia Keys « No one », vu plus de 50 millions de fois depuis sur YouTube, devenant au fil des semaines un véritable phénomène médiatique. Jeudi soir, 5 juin, plus que jamais soutenue par le public, elle est arrivé première de la compétition et a décroché la victoire finale avec 62% des voix.
 
Au cours de la finale, sœur Cristina a affronté ses adversaires en rechantant des morceaux comme What a feeling et No One di Alicia Keys, avant d’entonner Lungo la riva,  une mélodie totalement inédite, comme le veut la compétition,  écrite par un auteur compositeur italien de hip hop, rap et funk :

 

 

« Je vis quelque chose de très fort et je sens la responsabilité de ce que je suis en train de faire : j’espère que la joie du message que je veux donner jaillira », avait déclaré sœur Cristina après une "battle" enflammée sur une chanson de Cindy Lauper, Girls just want to have a fun.  Son message est apparemment passé. Et pour remercier, quoi de plus naturel pour elle que de réciter un Notre Père en direct sur le plateau et de demander au public autour d’elle, médusé,  de se joindre à elle.  « Je remercie tout le monde, en particulier Lui », a déclaré sœur Cristina en levant les yeux et son trophée au ciel, ajoutant ensuite : « Mon rêve est de réciter le Notre Père ensemble. Je veux que Jésus entre ici ».

 

« Tout ceci est arrivé parce que, dehors, il y a une soif de joie, d'amour, une soif d'un message beau et pur », avait déclaré sœur Cristina lors de sa toute première conférence de presse, avant la grande finale, ajoutant :   « et vu que le pape François parle d'un évangile de joie (...), je crois que je suis sur la bonne voie ».

 

Première religieuse au monde à se retrouver au sommet d'un podium d’un télé-crochet, la jeune ursuline ne s’attendait sans doute pas à ce que son message traverse ainsi le monde entier. Elle s’est décrite à la presse comme une « humble servante très heureuse de retourner à une vie normale … contente de chanter avec des jeunes, à l'église, à l'oratoire ou à l'école », et qui continuera à chanter partout où le Seigneur l'appellera. Aux journalistes et photographes, après sa victoire, elle confie à nouveau : «  C’est certain, je ne suis pas habituée à ces rythmes, je retournerai donc à mes priorités : la prière, me lever tôt le matin, mon travail à l’école. L’avenir est dans les mains de la Providence ».

 

Et si elle devait faire un disque ? «Mes textes parleront d’amour, de situations réelles et je tiendrai un langage capable de parler à tous », répond-elle aux journalistes.  Et une tournée mondiale ? « L’avenir le dira, c’est entre les mains de la providence. L’évangélisation n’ôte rien à cette partie-ci, donc nous irons sur les places annoncer Dieu ». Quant à l’argent qui pourrait arriver après sa victoire, sœur Cristina rappelle qu’elle a fait vœu de pauvreté : «  L’aspect économique, donc, ne me concerne pas. Mon seul objectif était de venir ici et dire « j’ai rencontré Jésus ». Je ne m’attendais à rien de tout ça !».

 

Ecoutez une des belles prestations de Sœur Cristina le soir de la grande finale : «  Beautiful that way » de la chanteuse Noa :

 

Commenter cet article