Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

P1050394.JPGLe dimanche 22 juin, en la solennité du Très Saint Sacrement, la communauté chrétienne de la zone pastorale de la Châtaigneraie était rassemblée au sanctuaire Notre Dame de Quézac pour le sacrement de confirmation d'Adrien, Alison, Antoine, Baptiste, Bryan, Charlène, Jofrey, Laura, Léa, Lucie, Maxime, Miguel, Sabrina donné par Monseigneur Bruno GRUA, évêque de Saint-Flour.

 

Homélie de Monseigneur Bruno GRUA, évêque de Saint-Flour :

"Le hasard du calendrier fait qu’aujourd’hui nous célébrons en même temps deux fêtes importantes dans cette église de Quézac.

Avec tous les chrétiens du monde, nous fêtons le Corps et le Sang du Seigneur présent dans l’Eucharistie, ce que nous appelions autrefois la Fête-Dieu. L'Evangile vient de nous en redire le sens et l’importance : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi je demeure en lui ». Et puis dans le sacrement de confirmation, Dieu renouvelle pour 13 jeunes de la zone de Chataigneraie le don de son Esprit. Dieu confirme en vous le don de son Esprit déjà reçu au jour de votre baptême.

Je voudrais essayer de vous aider à comprendre que ces deux fêtes, ces deux sacrements de l’initiation chrétienne, celui de l’Eucharistie et celui de la confirmation, sont tout proches l’un de l’autre. Ils sont tout proches parce qu’ils sont tous les deux, dans l’Eglise, pour l’Eglise, l’œuvre de l’Esprit-Saint.

Vous le savez, le travail de l’Esprit-Saint, sa mission, c’est de réaliser au milieu deP1050373 bass déf nous, en nous, la présence de Jésus Ressuscité. Jésus, c’était il y a 2000 ans. Mais parce qu’il est Ressuscité et Vivant, Jésus, c’est aussi aujourd’hui. Et l’Esprit-Saint est donné aux disciples de Jésus, à son Eglise, pour qu’ils vivent de Lui. Saint Paul a écrit un jour : « Non, ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ». Il avait bien compris ce qu’est un chrétien. Par l’Esprit-Saint le Christ vit en nous aujourd’hui. Jésus nous a laissé beaucoup de signes de sa présence. Aujourd’hui, à cause de ces deux grandes fêtes que nous célébrons, j’en retiendrai deux.

Jésus nous a laissé un premier signe, le pain et le vin de l’Eucharistie. Il y est présent. C’est notre foi.  « Ceci est mon corps, ceci est mon sang ». Sur le pain et le vin, le prêtre appelle le don de l’Esprit-Saint pour qu’ils deviennent le corps et le sang du Christ. Les prêtres le diront tout à l’heure : « Sanctifie ces offrandes en répandant sur elles ton esprit, qu’elles deviennent pour nous le corps et le sang de Jésus, le Christ, Notre Seigneur ». Nous mangeons ce pain et nous buvons ce vin pour que le Christ demeure en nous et nous en Lui, pour accueillir en nous la force et la vie du Christ Ressuscité. Nous n’avons rien dans l’Eglise de plus précieux, de plus sacré que cette présence, puisque c’est Jésus Ressuscité lui-même. Nous le célébrons chaque dimanche, nous portons la communion à nos malades, nous gardons précieusement ce pain consacré au tabernacle où nous venons pour l’adoration et la prière.

Mais Jésus nous a laissé aussi un autre signe de sa présence et ce signe, c’est la communauté des chrétiens, c’est vous, c’est nous tous ensemble, rassemblés dans la prière, témoins de l’Evangile pour les hommes et les femmes de ce temps. Jésus a disparu à nos regards mais il reste présent à l’histoire des hommes par la communauté des chrétiens habités de son Esprit.  De même que l’Esprit-Saint transforme le pain et le vin pour qu’ils soient le corps et le sang du Christ, de même l’Esprit-Saint transforme nos cœurs et nos vies pour que nous soyons son corps, c’est à dire des signes, des témoins, dans ce monde de la présence de Jésus.

P1050381-bass-def.jpgVoilà, chers amis, ce qui se passe dans nos vies depuis notre baptême et que Dieu aujourd’hui va confirmer dans la vie de ces jeunes. Il vient faire d’eux par son Esprit des signes de sa présence. Ils seront désormais plus qu’eux-mêmes. Ils seront des temples de l’Esprit-Saint. Comme sur le pain et le vin, nous allons tout à l’heure imposer les mains su ces jeunes et nous dirons une prière qui ressemble beaucoup à celle de l’Eucharistie : « Répands maintenant sur eux ton Esprit-Saint… ». En les marquant du Saint Chrême, nous comprendrons qu’ils sont désormais consacrés, présence et signe du Christ. Nous le sommes nous-mêmes avec eux. Nous croyons de toute notre foi à la présence du Christ dans le pain et le vin de l’Eucharistie. Qu’elle serait belle notre vie chrétienne si nous croyons avec autant de force à la présence du Christ en nous par son Esprit. Chacun de nos actes, chacune de nos paroles ou de nos attitudes, que ce soit au collège, en famille, avec les amis, prend alors une importance, une richesse, particulière. L’un de vous m’écrit : « Dans ma famille, je peux observer des gestes, des comportements, des paroles qui me font penser à Jésus ». Notre vie toute entière devient signe de Dieu, doit permettre aux autres, ceux qui croient, ceux qui ne croient pas, de découvrir quelque chose de Dieu. Toute notre vie devient sacrée, comme le pain et le vin de l’Eucharistie. Cette œuvre de Dieu nous dépasse. Lorsque nous regardons notre vie, dans la prière nous y découvrons Dieu au travail. Alors notre vie nous émerveille.

C’est ensemble, chers jeunes, que vous vivez aujourd’hui, cette confirmation. Cela crée entre vous et avec tous ceux qui ont reçu un jour ou l’autre le don de l’Esprit, cela crée un lien unique. Vous devez apprendre à vous aimer les uns les autres comme des frères.  Ce copain de classe, ce voisin, je le juge parfois et pourtant, comme moi il est fils, elle est fille de Dieu, habité par son esprit. Parce que, comme moi, Dieu l’a choisi, il est mon frère. Je dois apprendre à le regarder ainsi. Il est appelé comme moi à être signe de la présence de Dieu.

Vous avez éprouvé de la joie à cheminer ensemble en aumônerie, à vous préparerP1050378-bass-def.jpg ensemble à recevoir ce sacrement. Continuez ensemble votre chemin. Réfléchissez avec vos animateurs et vos prêtres à la manière dont vous pouvez poursuivre. Si vous êtes l’an prochain scolarisé plus loin, renseignez-vous sur ce qui peut vous être proposé. En avançant vers l’âge adulte vous allez vous poser de nouvelles questions, vous allez prendre de nouvelles responsabilités, vous allez faire des choix de vie, choisir une profession, peut-être fonder une famille, décider de votre manière de vous engager dans l’Eglise. Vous avez besoin pour cela de la lumière et de la force de la foi, une foi d’adulte pour une vie d’adulte. Si vous ne prenez pas ce temps de la prière, de la réflexion, de l’échange, un jour vous penserez que la foi c’est pour les enfants et vous vous en débarasserez mais elle ne pourra plus vous donner cette joie et cette paix que vous connaissez aujourd’hui.

Vous le comprenez bien, la confirmation n’est pas simplement un beau moment dans votre vie de jeunes : elle vous marque pour la vie et vous confie une mission pour la vie : être ensemble des signes de la présence du Christ."

 

Voir l'album photos de la Confirmation

Commenter cet article