______________________________

Tous les jours, 
pendant la durée du confinement,
suivez le commentaire de l'Évangile
par Mgr Bruno GRUA

______________________________

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

Tous les jours, 
pendant la durée du confinement,
suivez le commentaire de l'Évangile
par Mgr Bruno GRUA.

 

 

Vendredi 13 novembre
"Le jour où le Fils de l'homme se révélera" 
(Lc 17, 26-37)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : "Comme cela s'est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l'homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche et où survint le déluge qui les fit tous périr. Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ; cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l'homme se révélera. En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu'il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu'il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth. Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l'une sera prise, l'autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l'une sera prise, l'autre laissée." Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : "Où donc, Seigneur ?" Il leur répondit : "Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours."

****

Pendant ce temps qui court de la Toussaint à la fin de l’année liturgique, l’Eglise nous offre de méditer sur la venue du Règne de Dieu et sur les derniers temps. Ce sont des thèmes que nous abordons peu souvent, peut-être par souci, depuis le Concile Vatican II de valoriser le temps présent : "Le Règne de Dieu est au milieu de vous", entendions-nous hier. Ces textes sont difficiles, dans leur style apocalyptique. Une épreuve pour les prédicateurs !

Allons à l’essentiel. Le Règne de Dieu implique des choix radicaux. Il ne s’agit pas, comme la femme de Loth, de regarder en arrière, de s’attacher à considérer le passé avec ses valeurs, ses normes, ses satisfactions, ses plaisirs. Il faut regarder droit devant. Rien ne compte d’autre que le Règne de Dieu : "Je considère tout comme des balayures, en vue d’un seul avantage, le Christ" (Phil. 3,3). Il y a urgence à nous convertir. Guettons la venue du Règne de Dieu avec l’acuité de l’œil du vautour. Tenons-nous prêts.

La venue du Règne de Dieu est-elle ma préoccupation première, la seule même ? que suis-je appeler à laisser pour l’accueillir ? comment puis-je exercer mon regard pour en discerner la venue ?

+ Bruno Grua

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article