______________________________

Tous les jours, 
pendant la durée du confinement,
suivez le commentaire de l'Évangile
par Mgr Bruno GRUA

______________________________

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

 

Tous les jours, 
pendant la durée du confinement,
suivez le commentaire de l'Évangile
par Mgr Bruno GRUA.

 

 

Mardi 17 novembre
"Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu" 
(Lc 19, 1-10)

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : "Zachée, descends vite : aujourd'hui il faut que j'aille demeurer dans ta maison." Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : "il est allé loger chez un homme qui est un pécheur." Zachée, debout, s'adressa au Seigneur : "Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus." Alors Jésus dit à son sujet : "Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu." 

****

Ce récit, nous le connaissons par cœur, depuis nos années de catéchismes. Ceux qui sont allés à Jéricho ont vu le sycomore (authenticité non garantie), avenue Medvedev !

Quel motif pousse Zachée à monter dans un arbre pour voir qui était Jésus, l’évangile ne nous le dit pas. Simple curiosité, peut être : la renommée de Jésus est telle qu’on ne reste pas indifférent lorsqu’il passe près de chez vous. Quitte à oublier un peu son amour-propre ! L’évangile ne dit rien, à la différence de l’aveugle, d’un sentiment de foi, dans le cœur de cet homme. Ce qui semble l’attirer c’est plutôt l’argent. Il est d’ailleurs mal vu parce qu’il collecte l’impôt pour le bénéfice de l’occupant.

C’est Jésus qui prend l’initiative de la rencontre : « il faut que j’aille demeurer chez toi ». Enfin quelqu’un qui ne le méprise pas ! Jésus vient le chercher. Zachée ne fait qu’accepter mais cela suffit pour changer sa vie. Jésus n’est pas venu chez lui parce qu’il était juste.  Il est venu chez un pécheur et parce qu’il s’est enfin senti aimé Zachée a changé de vie. C’est tout le mouvement de notre foi. Je ne suis pas chrétien parce que je suis juste, meilleurs que les autres. Mais l’amour gratuit que le Christ me manifeste ouvre mon cœur pour que j’aime comme lui. Accueillons sa grâce.

+ Bruno Grua

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article