______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Ce samedi 10 octobre en la basilique San Francesco à Assise et sous la présidence du Cardinal Agostino Vallini, a eu lieu la béatification du jeune Carlo Acutis.

Le "geek de Jésus"

Décédé d'une leucémie en 2006, à l'âge de 15 ans, Carlo Acutis a marqué le monde catholique et missionnaire par sa volonté puissante de faire connaître le message du Christ par l'intermédiaire des nouvelles technologies. Surnommé « le geek de Jésus », l'adolescent a ainsi mis à profit ses dons en informatique et sa capacité à manier les outils numériques pour transmettre sa foi.

Parmi ses plus importantes œuvres, son exposition des miracles eucharistiques a rapidement fait le tour du monde et touché de nombreux fidèles. Fruit d'un travail de deux ans de recherche et de voyages, ce qui n'était au départ qu'un simple site internet s'est rapidement transformé en une exposition mondiale des quelques 136 miracles eucharistiques reconnus par l'Église, accompagnés de photographies et de descriptions. Cette œuvre s'est finalement matérialisée pour être présentée dans les paroisses des quatre coins du globe et dans les sanctuaires les plus célèbres tels que Lourdes ou Fátima.

Le pape François, qui reconnait en Carlo Acutis un modèle pour les jeunes d’aujourd’hui, ne cache pas son respect et son admiration : « Il a été capable d’utiliser les nouvelles techniques de communication pour transmettre l’Évangile, pour communiquer valeurs et beauté », expliquera-t-il dans Christus Vivit, sa lettre apostolique destiné aux jeunes.

Une béatification et un miracle reconnu

Initiée par l'archidiocèse de Milan en 2013, la cause pour la béatification et la canonisation de Carlo Acutis est finalement transmise à Rome en 2016 afin d'y être étudiée par la Congrégation pour les causes des saints. Après un retour positif, le pape François procède le 5 juillet 2018 à la reconnaissance des vertus héroïques de Carlo Acutis, lui décernant le titre de vénérable.

En parallèle, une enquête canonique est initiée dès juillet 2018 suite à la guérison inexplicable d'un enfant brésilien, attribuée à l'intercession de Carlo Acutis. En 2010, alors que l'enfant était atteint d'une déformation grave du pancréas, ses proches ont décidé de confier sa guérison à Carlo Acutis. Le pancréas revint alors de lui-même à la normale, sans intervention chirurgicale. Les expertises médicales n'ayant conclu à aucune explication scientifique, le dossier a été présenté au Saint-Siège avant d'être reconnu miracle authentique par le pape François, le 21 février 2020, signant par la même occasion le décret de sa béatification.

Un bienheureux du 21ème siècle

"Pour la première fois dans l'histoire, vous verrez un homme béni vêtu d'un jean, de baskets et d'un sweat-shirt", s'est réjoui Monseigneur Sorrentino, évêque d'Assise, lors de la messe consacrant l'ouverture de la tombe du futur bienheureux le 1er octobre dernier. Pour la toute première fois, (...) nous pouvons percevoir que la sainteté n'est pas une chose lointaine, mais à la portée de tous", a-t-il insisté. Le tombeau moderne et en partie transparent qui renferme le corps de Carlo Acutis laisse en effet apparaître un adolescent bien dans son époque, comme il en existe des millions. A ceci près qu'il a consacré sa vie à Dieu.

Le corps du jeune italien n'a pas été retrouvé "intact" mais "intègre", c'est-à-dire muni de tous ses organes, a encore expliqué l'évêque d'Assise. S'il est passé par une phase normale de décomposition, il a été réassemblé avec "art et amour" pour être présenté aux fidèles. Carlo ayant subi une hémorragie du cerveau à la fin de sa vie, une reconstruction de son visage a en effet été nécessaire. D'une certaine manière, son visage "juvénile" est de nouveau visible, a expliqué le prélat. Quant à son coeur, que l'on peut désormais considérer comme une relique, il se trouve désormais dans la Basilique Saint François d'Assise, auprès du saint qu'il admirait.

Présente lors de cette messe, la famille du futur saint s'est réjoui de cette exposition à la vénération qui marque un nouveau tournant dans sa vie au Ciel. Les fidèles de Carlo, disséminés dans le monde entier, pourront désormais "le voir et le vénérer d'une manière plus forte et plus engageante", a confié Antonia Salzano, sa mère. L'exposition du corps de son fils peut en effet selon elle aider les fidèles à "élever avec plus de ferveur et de foi leurs prières vers Dieu", à travers l'intercession du jeune italien.

Carlo, a relevé le prélat italien, rappelle aux chrétiens que "le Ciel et la terre se touchent, ils s'entremêlent". Le jeune italien était "avide de Ciel au point que dans l'Eucharistie il avait trouvé son autoroute". En mémoire du bienheureux, qui aimait les pauvres comme saint François, le prélat a enfin expliqué qu'une cantine pour les plus démunis devrait être inaugurée par le sanctuaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article