______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Chaque année, ils sont des milliers d'adultes, partout en France à être baptisés lors de la Vigile pascale célébrée le samedi soir, veille du dimanche de Pâques. Cette année, la Semaine sainte se déroule dans des conditions particulières en raison de l'épidémie de Covid-19 et les baptêmes qui étaient prévus samedi 11 avril sont reportés probablement autour de la fête de Pentecôte, fin mai.

La joie de Pâques, c'est la joie de la Résurrection de Jésus qui est célébrée dans cette fête. C'est aussi la joie d'accueillir de nouveaux chrétiens. Elle est celle des nouveaux baptisés, celle de leurs familles et de ceux qui les entourent, celle de l’ensemble de la communauté chrétienne réunie pour la Vigile pascale. La célébration de baptêmes d’adultes à Pâques est une invitation à l’espérance pour tous.

Habituellement, c’est au cœur de la Vigile pascale que les baptêmes des adultes sont célébrés. Les catéchumènes sont plongés dans l’eau, signe du passage de la mort à la vie, du péché à la vie nouvelle en Christ. Ils sont baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Au sortir de l’eau, les nouveaux baptisés sont revêtus du vêtement blanc et reçoivent un cierge allumé, symbole du Christ qui est lumière.

Le confinement lié à l’épidémie du Covid-19 constitue cette année une épreuve pour les catéchumènes. Ils vivent en général de manière très intense le temps qui précède leur baptême et l’isolement physique des communautés paroissiales qui s’est installé depuis le début de la propagation de l’épidémie les laisse démunis. En raison du confinement, ils n’ont pu vivre certaines des étapes qui jalonnent leur chemin jusqu’au soir de leur baptême en raison de la restriction des assemblées paroissiales. Face à cette situation difficile, de nombreux évêques ont adressé aux catéchumènes des messages pour les soutenir et les rassurer et les services diocésains qui les accompagnent se sont mobilisés. En effet, de nombreux catéchumènes ont fait part de leur désarroi, craignant un arrêt brutal de leur cheminement vers le baptême. Ils découvrent au cœur de cette épreuve une occasion de renforcer leur foi et leur confiance en Dieu. Ils mesurent mieux encore l’importance de la communauté.

Pour 2020, ils sont 4468 (dont 236 en Outre-Mer) à avoir été appelés par leur évêque pour recevoir le baptême. Ce chiffre est en hausse de près de 5% par rapport à 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article