______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Programmation spéciale confinement

Dans ce temps du confinement, heureux, parait-il, ceux qui ont accès à un jardin, qui, selon la tradition biblique est un domaine divin, la « part-Dieu »… Et de fait, beaucoup découvrent ou redécouvrent le bonheur de ce petit « coin de paradis », propice à la détente, à la réflexion, à la prière peut-être… Et justement, on peut se souvenir que les trois actes du drame de la Rédemption ont pour scène le jardin.

Le premier acte se passe au paradis terrestre. Le premier homme et la première femme sont placés devant l’option que connaîtront leurs descendants : ou bien accepter la condition humaine avec ses limites et remercier Dieu du don de l’existence, ou bien refuser la condition de créature, et chercher à ravir la condition divine. Ils seront chassés du paradis. Péguy a chanté ce premier drame :

« Ô mère ensevelie hors du premier jardin
Vous n’avez plus connu ce climat de la grâce
Et la vasque et la source et la haute terrasse
Et le premier soleil sur le premier matin ». 

Le deuxième acte se passe dans un jardin aux portes de Jérusalem : l’enclos du pressoir à huile : Gethsémani. C’est là que Jésus se retire après la dernière Cène et qu’il commence à ressentir tristesse et angoisse. (Matthieu XXVI, 37) « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ! Cependant que ce ne soit pas ma volonté qui se passe, mais la tienne ». Jésus souffre, non en héros ou en stoïcien mais avec tristesse. Thérèse de Lisieux écrivait à sa soeur : « Et nous, nous voudrions souffrir généreusement, grandement… Céline, quelle illusion ».

Le troisième acte se passe aussi dans un jardin : « A l’endroit où Jésus avait été crucifié il y avait un jardin, et dans ce jardin, un tombeau tout neuf où jamais personne n’avait été déposé ». C’est dans ce jardin, près du tombeau, que Marie de Magdala se tient le matin de Pâques. Elle se penche et voit deux anges. « Femme, pourquoi pleures-tu ? » - « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a mis ». Jésus se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était lui. Elle croyait avoir à faire au gardien du jardin. Jésus lui dit : « Marie ». Elle se retourna et lui dit en hébreu « Rabbouni », ce qui signifie « Maître ».

Dans le premier jardin, le paradis perdu, l’homme se cache pour éviter la rencontre avec Dieu.

Dans le second jardin, celui de l’agonie, Jésus est broyé par le poids du silence de Dieu.

Dans le troisième jardin, celui de la Résurrection, Marie de Magdala cherche Jésus passionnément et elle le trouve. Jésus l’appelle par son nom et elle le reconnaît : l’amour n’a pas besoin d’autres preuves.

Cette « unité de lieu » du drame de la Rédemption nous rappelle que la terre est bien le lieu où se joue notre destinée.

Du drame mythique de l’Eden, au jardin historique de Gethsémani, et au jardin mystique du tombeau vide, le Mystère Pascal résume les phases de l’histoire spirituelle de l’humanité comme celles de l’histoire spirituelle de chaque personne humaine.

Chaque homme revit le Mystère Pascal : il fuit Dieu après la faute comme Adam au paradis terrestre, mais il ne peut échapper au regard de Dieu.

Il est accablé par l’absence (silence) de Dieu comme Jésus à Gethsémani.

Il rencontre le Christ ressuscité, s’il reste fidèle à le chercher, comme Marie de Magdala.

Saint Jean dans son récit de la rencontre de Jésus et Marie-Madeleine se réfère à la description de la recherche de l’Epoux par la bien-aimée du Cantique des Cantiques :

« Je l’ai cherché mais ne l’ai point trouvé (…)
Les gardes m’ont rencontrée :
Avez-vous vu celui que mon coeur aime ?
A peine les avais-je dépassés,
J’ai trouvé celui que mon coeur aime
Je l’ai saisi et ne le lâcherai point ».

(Cantique 3)

C’est là le message de Pâques : « L’amour est plus fort que la mort »

Abbé Jean Cheminade
Doyen de la Châtaigneraie

***

Vivre la messe de Pâques à 11h00
présidée par Monseigneur Bruno Grua, évêque de Saint-Flour

Facebook                                  YouTube

***

Vivre la messe de Pâques sur KTO

***

Vivre la messe de Pâques sur le Jour du Seigneur

***

Je donne à la quête

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article