______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Chers amis,

Je sais qu’à la veille du rendez-vous dominical vous attendez avec impatience les consignes à appliquer pour limiter la propagation du COVID 19. Avant de vous les communiquer il était nécessaire d’attendre la déclaration annoncée du Premier Ministre et les préconisations du Président de notre Conférence épiscopale. De nouvelles consignes vous seraient données si l’évolution de la situation l’exigeait. Un nouveau courrier vous sera envoyé, de toute manière, avant la Semaine Sainte.

Chacun comprendra que ces mesures s’imposent à tous, quels que soient par ailleurs nos sentiments et nos avis personnels. C’est une question de solidarité à laquelle nous ne pouvons pas nous soustraire. Cette solidarité constitue la meilleure arme pour tenter d’enrayer le fléau. 

Afin d’assurer la protection sanitaire des paroissiens et des célébrants et de limiter la propagation du COVID 19 à l’occasion des rassemblements et célébrations, je vous communique les directives à appliquer de façon rigoureuse.

Ces directives doivent être diffusées le plus largement possible dans toutes les paroisses, les services et les mouvements en Eglise. Nous le faisons pour notre part. Merci de vous y associer.

****

Les célébrations dominicales
Pour les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes asthmatiques, cancer, diabète, personnes âgées de +70 ans…) : mieux vaut s’abstenir pendant quelques dimanches de la participation à l’assemblée dominicale, même si cela vous coûte. Chacun peut rejoindre l’Église, en sa prière, d’une autre manière grâce aux propositions de la télévision, de la radio…

De ce fait nous devons nous attendre à des assemblées nettement moins nombreuses les prochains dimanches.

Tout rassemblement de plus de 100 personnes est désormais interdit, jusqu’à nouvel ordre.

Les directives sanitaires de santé publique France nous conduisent à respecter les mesures barrières suivantes :

--> Réaliser un nettoyage particulièrement attentif des lieux de culte avant et après chaque célébration, avec la recommandation d’utiliser des solutions nettoyantes à base d’hypochlorite de sodium (eau de Javel) ;
--> Mettre à disposition du gel hydroalcoolique, dans la mesure du possible ;
--> Procéder à l’affichage renforcé des mesures barrières.

Nouvelles instructions en date du 16 mars 2020 :
1 - Aucune messe (dominicale, de semaine, de funérailles) avec une assemblée, de quelque taille qu’elle soit, ne doit être célébrée. Les églises peuvent rester ouvertes, avec moins de 20 personnes en prière individuelle et à distance les unes des autres.

2 - Baptêmes, mariages, confirmations, professions de foi, premières communions, sont à reporter à des temps meilleurs.

3 - La visite aux personnes âgées et aux familles en deuil peut se faire, mais sans contact, si possible à bonne distance. Pour cela, le prêtre ou le diacre doit se munir de la déclaration nécessaire « attestation de déplacement dérogatoire ».

4 - Le canon 1000, § 2 prévoit que, dans la célébration du sacrement des malades, l’onction d’huile puisse être faite non avec le pouce mais avec un instrument, comme un stylet ou une aiguille.

5 - Les confessions doivent se faire dans des lieux qui permettent un mètre de distance et de ne pas se tenir face à face. Il n’y aura pas de célébrations communautaires du sacrement de réconciliation.

6 - Pendant le temps de confinement, l’Evêché est fermé. Nos salariés sont, pour la plupart, en télétravail. Il est toujours possible de nous joindre soit par téléphone soit par mail. Nous assurerons tout ce qui peut l’être. Je vous demande d’adopter le même type de fonctionnement dans vos maisons paroissiales et presbytère.

7. Comme tous les français, les prêtres sont invités à adopter toutes les mesures d’hygiène préconisées et à rester chez eux le plus possible. C‘est une obligation grave de solidarité.

Pendant la célébration :
--> Prévoir un mètre de distance, entre les personnes, en respectant le principe suivant : « Un banc sur deux et Une chaise sur deux ».
--> Pour faciliter le repérage des paroissiens, il vous est demandé de marquer les bancs et chaises de cette distance avec un collant de couleur.
--> On n’échange pas de geste de paix

Pendant la communion :
--> Prévoir une procession sur un seul rang.
--> Le prêtre (ou tout autre ministre de la distribution de l’Eucharistie) se lave les mains avant et après la
distribution de la communion.
--> La communion n’est donnée que dans la main. Le rappeler avant la procession.
--> En cas de concélébration, les concélébrants communient par intinction.

A la fin de la célébration :
on ne multiplie pas les échanges, comme pourtant nous aimons habituellement le faire. Chacun se retire aussitôt la célébration terminée.

La célébration des obsèques
Nous devons appliquer strictement la limitation de l’assemblée à 100 personnes. Cela suppose, dans certaines circonstances, un contrôle strict auquel vous associerez évidemment des laïcs. Au-delà de 100 personnes les participants devront rester dehors.

Pour la bénédiction du corps par les membres de l’assemblée, l’utilisation de l’eau bénite est proscrite. On ne disposera donc pas le bénitier et le goupillon. De manière plus générale tous les bénitiers des églises seront vidés.

Nouvelles instructions en date du 16 mars 2020 :

Pour les obsèques, l'assemblée devra être inférieure à 20 personnes. Il faut reporter la célébration eucharistique à des temps meilleurs. Seul celui qui préside bénit le corps avec l'eau bénite ; les autres s'approchent et s'inclinent sans toucher le cercueil et font le signe de croix sur eux-mêmes. Les obsèques seront présidées par des ministres (prêtres, diacres, laïcs) de moins de 70 ans, considérés comme des personnes plus fragiles.

Les rassemblements

Toutes les rencontres de catéchèse et d’aumônerie sont annulées, aussi longtemps que les établissements scolaires sont fermés.

Les pèlerinages pouvant être organisés dans les 3 prochaines semaines sont annulés ;

Toutes les réunions qui ne présentent pas un caractère d’extrême urgence seront reportées, au plan paroissial comme au plan diocésain.

Les paroisses (accueil et préparation au baptême, mariage, obsèques) doivent s’adapter pour leurs activités courantes en observant bien les mesures-barrières préconisées.

Les visites aux malades et personnes âgées
Pour les personnes qui résident dans des établissements, on se conformera aux directives des dits établissements.

Pour les visites à domicile, quoi qu’il nous en coûte, on les évitera pendant quelque temps. On trouvera d’autres manières d’exprimer sa proximité (téléphone, mail…)

****

Je suis bien conscient des perturbations que de telles dispositions entraînent pour la vie communautaire et même de la souffrance pour notre vie spirituelle dans ce temps fort, le Carême, de notre année liturgique. Nous ne le vivrons pas comme nous l’aurions souhaité. De cette épreuve faisons un véritable sacrifice spirituel, en solidarité avec tous ceux qui souffrent de la maladie, tous ceux que ces situations mettent en précarité, tous ceux qui se dépensent sans compter à notre service dans les services de santé. Trouvons les chemins de la prière. Restons solidaires les uns des autres, sachant que les choix de chacun font la sécurité de tous.

Fraternellement.

+ Bruno Grua
évêque de Saint-Flour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article