______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Programmation spéciale confinement

Nous voilà pour un temps certain, confinés et donc séparés physiquement les uns des autres. Cependant, grâce aux nouvelles technologies (que nous décrions parfois), nous pouvons télétravailler et garder un contact précieux en ce temps d'isolement généralisé.

Depuis plusieurs années, nous nous interrogeons et réfléchissons, à juste titre, pour trouver de nouvelles façons de "faire Église", d'évangéliser : 

- Comment rejoindre les périphéries ?
- Que faut-il "lâcher" de nos célébrations parfois squelettiques ? 
- Que faut-il abandonner de nos activités pastorales "énergivores", et qui semblent ne plus porter de fruit ?
- Comment catéchiser autrement ? Comment mieux rejoindre les jeunes ? ...etc 

Aujourd'hui, fasse à nos agendas vides, et alors que nous sommes en carême, un temps inattendu nous est donné. Certes, ce temps est difficile, parfois anxiogène, mais après quelques jours d'adaptation, dans le respect de toutes les mesures sanitaires qui s'imposent pour le bien de tous et de chacun, notre Église diocésaine doit, en ce temps aussi, chercher à accompagner, soutenir, proposer et encourager : malades, soignants, personnes âgées, personnes isolées, paroisses, fidèles, communautés,...

Les curés et Laïcs responsables des funérailles continuent à accompagner les familles en deuil en s'adaptant aux fortes contraintes sanitaires actuelles, nous les en remercions sincèrement. 

Ces dernières heures, des propositions de toutes sortes affluent sur les réseaux. Elles émanent d'éditeurs, de radios, de télés, de producteurs de films chrétiens, de divers sanctuaires et bien d'autres applications de toutes sortes. Cet afflux de propositions, pour prier, se documenter, méditer... via les réseaux est positif, mais il requière certainement de la vigilance, nous savons bien que sur la toile, derrières les messages les plus alléchants, se glissent parfois des intentions moins louables (captation de données privées, d'argent, de renseignements...et autres). 

Dans ce contexte, je nous invite à réfléchir à des propositions diocésaines simples et concrètes, et je sais que vous le faites déjà. Mettons en commun nos idées, et dans la mesure du possible concertons nos propositions, sans trop les multiplier. 

KTO propose à tous les évêques un temps d'antenne pour leur permettre de s'adresser à leurs diocésains. Nous recherchons le moyen de diffuser une célébration eucharistique par vidéo, (dominicale, éventuellement en semaine) ; et nous réfléchissons aussi au moyen de diffuser les célébrations de la semaine sainte.

Merci à toutes et tous pour vos idées, vos suggestions, votre aide.

" ...Elle (la nuit) nous invite au Carême !
La Pâque est au bout de ce temps ; 
Le Seigneur nous précède en nous-mêmes !..."

(Extrait hymne office des Laudes)

Bon courage à toutes et tous.

Unis dans la prière

Abbé Jean Paul ROLLAND
Vicaire général du diocèse de Saint-Flour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cypieres jf 22/03/2020 13:10

Bonjour,en cette période je pense que l'église doit penser a s'ouvrir d'avantage au monde ,pas seulement de façon spirituelle;je veut dire tout simplement que Rome prenne conscience que l'église en général doit s'ouvrir au monde par des actes ,c'est a dire qu'elle doit réfléchir a l'ouverture que des religieux puisse vivre l'évangile et le faire découvrir par le biais du travail en entreprise ou autre.Je pense notamment que des religieux ou religieuse pourrait par exemple si c'était le cas aujourd'hui pretter main forte dans les équipes de soin qui oeuvre au soins de nos freres qui connaisse cette pendémie et par conséquent de faire découvrir l'évangile a travail le travail et les difficultés de tous les jours .

Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie 26/03/2020 19:32

Près de 70 prêtres italiens sont morts du coronavirus depuis le début de la pandémie. Ils représentent à eux seuls plus de 1% des personnes décédées en Italie, payant au prix fort leur engagement au contact de la population. En France, Monseigneur Aupetit, archevêque de Paris, a écrit hier que « Dans la rue, la situation est grave. Beaucoup d’associations ont dû fermer leurs portes depuis ces derniers jours et de nombreuses personnes se retrouvent privées de leurs repas quotidiens. » Le diocèse de Paris en partenariat avec les acteurs de la solidarité de la capitale, s’associe à l’opération de distribution alimentaire organisée par la préfecture et la mairie, en réponse à une situation de détresse des plus démunis. l'Eglise est aussi au front. Sa présence est peut-être plus discrète et moins relayée par les médias.