______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Il y a un peu plus de cinquante ans, en juillet 1969, au cours de la mission APOLLO 11, des hommes (américains) mettent pour la première fois le pied sur la Lune et y font quelques pas. J’avais à l’époque 6 ans et je me souviens, comme si cela était hier, des visages de mon père et de ma mère éberlués de voir l’évènement aux informations télévisées. Cela se passait durant le dîner vers 20 heures, nous mangions en fin de repas une salade du jardin (croquante appelée « reine des glaces » qu’affectionnait mon père). Papa, très fier de l’humanité, disait : « Tu verras, petit, dans 50 ans, on fera pousser cette salade sur la lune ! ». J’avoue que je restais dubitatif, à l’époque…

Quelques semaines plus tard, les astronautes étaient célébrés en héros, parade à New-York, puis conférences, interviews, défilés, réceptions s’enchaînent dans différents pays. Tel fut l’honneur rendu à ces hommes parce qu’ils avaient marché sur la Lune. Cependant, quelques années plus tard, l’astronaute James Irwin dira : « La plus grande chose dans l’humanité, n’est pas que l’homme ait marché sur la Lune mais que Dieu ait marché sur la Terre en la personne de Jésus-Christ ». Quel beau témoignage de foi ! 

Dans la Bible, l’évangile selon saint Luc nous raconte la naissance du Fils de Dieu, venu sur la terre en la personne d’un nouveau-né. Sa naissance avait été annoncée des siècles auparavant par les prophètes. Pourtant personne n’était là pour l’accueillir. Marie, sa Sainte Mère, Saint Joseph, son saint père nourricier ont dû faire un long voyage pour se faire recenser à Bethléem (Maison du pain en hébreux). Mais les auberges sont pleines de gens, pas de place pour eux. C’est donc dans une étable que Marie donne naissance au petit Jésus. Son berceau, une mangeoire destinée au bétail. Dans la nuit de Palestine, des anges de Dieu annoncent aux bergers des alentours : « Je vous annonce une grande joie : aujourd’hui… vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur ! ».

A ce moment de l’Histoire, le monde de Dieu et le monde des hommes se rejoignent : le Créateur de l’Univers prend chair en un tout petit. Le Plus que Tout se fait dans ce bébé le Moins que Rien ( Dieu devient l’un de nous.) C’est cela, cette folie de l’Amour de Dieu pour chacun d’entre nous, c’est cela que nous célébrons en ce temps de Noël. Plus de 2000 ans après, ce grand sujet de joie est toujours d’actualité. Le Seigneur Jésus-Christ offre toujours le SALUT à celui qui choisit de croire en Lui.

Bien chers paroissiens, en ce temps de Noël, dans la douceur de ce temps de joie, laissons nos coeurs s’emplir de la présence du Tout-petit !

De la part de l’abbé Matthias Ndiaye ainsi que de la mienne, nous souhaitons à tous un bon Noël.

Abbé Patrick Joly

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article