______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Le Carême est un temps proposé par l'Eglise à chaque fidèle pour se convertir toujours plus. Le Carême est un temps de conversion pour toute l'Eglise. Et Dieu sait si en ce moment l'Eglise a besoin de se convertir !! Devant les événements dramatiques qui secouent actuellement l'Eglise à cause d'une minorité de clercs dépravés, dans tous les échelons de la cléricature, qui va du curé jusqu'au nonce apostolique ; un catholique, et à fortiori un prêtre, ne peut être que frappé de douleur, de honte et de désarroi : douleur en pensant à ces victimes qui ont été abusées et souvent détruites pour la vie ; honte en pensant à  ces ecclésiastiques qui, à l'opposé même de l'engagement de toute leur vie, ont commis ces péchés graves, abominables, alors qu'ils avaient été ordonnés pour transmettre la vie surnaturelle de Dieu.

La tentation que nous procure le diable, serait alors de commencer à douter de l'Eglise elle-même. Comment l'institution ecclésiale pourrait-elle être digne d'amour si elle laisse commettre de telles abominations !! Ne nous sommes nous pas trompés en lui consacrant notre vie ? C'est à cet instant qu'il faut nous reprendre avec force spirituelle. C'est à ce moment précis qu'il faut nous redire l'affirmation du Credo : «  Je crois à la Sainte Eglise Catholique ! ». Si l'Eglise de la terre est composée d'hommes pécheurs (depuis Adam, Judas l'Iscariote, le pape Borgia Alexandre VI , jusqu'à moi), l'Eglise est aussi sainte et sanctifiante.

Elle est sainte d'abord par sa tête : Notre Seigneur Jésus Christ, qui est le modèle et la source de toute sainteté. Pour les prêtres, Jésus est celui qui nous soulève d'admiration, qui nous donne le désir inexprimable de le suivre et d'essayer de l'imiter. Le Christ, Divin maître parce qu'il est Dieu, nous permet de résister aux tentations qui nous assaillent, et à nos propres faiblesses plus dangereuses encore. Jésus-eucharistie se donne sans cesse dans le sacrifice de la messe,  qui actualise chaque jour pour nous la Rédemption acquise une fois pour toutes par le Christ en sa Passion.

Frères et sœurs, ce n'est pas nous qui sauvons l'Eglise, c'est elle qui nous sauve en nous transmettant l'Evangile, les sacrements, le sacerdoce, la messe. Tout cela est saint !! L'Eglise voulue par Notre Seigneur Jésus-Christ, l'Eglise créée par le Seigneur est sainte mais aussi pécheresse, parce que constituée par nous autres pécheurs , chacun à son niveau !!

L'Eglise agit comme l'Epouse du Christ, et, lorsqu'elle est infidèle, qu'elle dissipe le patrimoine de son Divin Epoux, au gré de ses caprices, elle cesse par là, quelles que soient les apparences, d'être encore la Sainte Eglise. On ne saurait reconnaître l'Epouse du Christ dans des extravagances criminelles.

La véritable Epouse du Christ, garde soigneusement, administre sérieusement le trésor de l'Epoux, du Verbe incarné ; l'Epouse du Christ, avec humilité, respect et fidélité, donne les vérités de la foi.

Frères et sœurs, c'est donc en Eglise que nous entrons en Carême, et personne ne prend seul ce chemin vers Pâques. La conversion nous tourne résolument vers le Christ Jésus, elle est une démarche à la fois personnelle et communautaire. Cela demande un certain effort, une ascèse même. L'Eglise, l'Epouse du Christ, nous encourage à vivre cette expérience qui nous permet de découvrir, avec plus d'intensité, qui est ce Jésus, vrai homme et vrai Dieu, dont la rencontre transforme radicalement toute vie.

En ces moments difficiles, je vous propose, en ma qualité de prêtre, votre curé, de redire après chaque messe, la prière à Saint Michel Archange, d'une façon collective, pendant tout le temps de Carême  :

Saint Michel Archange,
Défends-nous dans le combat
Et sois notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui son empire, nous t’en supplions ;

Et toi Prince de la Milice Céleste,
Par le pouvoir divin qui t’a été confié,
Précipite au fond de l’enfer Satan
Et les autres esprits mauvais
Qui parcourent le monde pour la perte des âmes.

Amen ! 

Je vous propose aussi, d'une façon individuelle et personnelle, de redire : « Je crois à la Sainte Eglise Catholique ». Courage et confiance ! Jésus est avec nous jusqu'à la fin des temps.

L'abbé Patrick Joly,
votre curé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article