______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Les évêques français réunis à Lourdes début novembre ont approuvé une nouvelle traduction en langue française du Missel romain. Cette version approuvée par les autres conférences épiscopales francophones (hors Afrique) sera envoyée à la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements afin d'en obtenir la "confirmation" avant sa publication en France. Elle pourrait entrer en vigueur fin 2019.

Point important de cette nouvelle traduction : le remplacement dans le Credo, des mots "de même nature que le Père" par "consubstanciel au Père", formulation qui était utilisée dans les traductions proposées dans les missels jusqu'en 1965. Il aura donc fallu plus de cinquante ans pour revenir sur une traduction que le philosophe Jacques Maritain qualifiait, lors de la publication de cette même année par les épiscopats francophones d'une traduction française du Missel romain, de "formule hérétique", ne correspondant pas au sens du mot utilisé en 325 par le Concile de Nicée (homoousios en grec, consubstantialis en latin) pour souligner la divinité du Christ face à l'hérésie arienne. Moins sévère, le théologien Charles Journet déclarait de son côté : "Il ne serait pas juste d'accuser d'hérésie la traduction "de même nature", elle est simplement moins précise. Pourquoi passer du mieux aux moins bien ?"

Autre changement annoncé, la traduction de la prière de l'Orate Fratres, à la fin de l'Offertoire. Actuellement très simplifiée par rapport au texte latin de référence, la traduction devraient en être plus proche. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article