______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Très chers paroissiens,

Après un été caniculaire, c'est l'heure de la rentée. Les enfants ont repris le chemin de l'école, les vacances sont terminées. Partout on reprend le travail ! Le catéchisme a repris aussi. Des joies et des peines ont continué à émailler la vie paroissiale durant cet été. Mais tandis que nous fêtions l'Assomption (Marie qui monte au Ciel, corps et âme), une tempête est venue secouer la barque "EGLISE" : le scandale des crimes pédophiles de certains écclésiastiques dans la Catholicité. Le corps de l'Eglise est bel et bien malade et corrompu en certains de ses membres. Notre Saint-Père, le Pape François, au nom de toute l'Eglise a commencé par demander PARDON aux victimes des prêtres pédophiles. Sans plus attendre, il nous demande de briser la loi du silence et de "nettoyer les écuries d'Augias" en sanctionnant les coupables. Je vous invite à lire très attentivement la lettre papale adressée au Peuple de Dieu que vous trouverez en lien sur la colonne de gauche de votre site internet. 

Inutile par contre de perdre son temps à lire la prose de ceux qui pensent et qui expliquent que "le mariage des prêtres" marquerait la fin de tous ces maux. Hors sujet !!! C'est la conspiration du silence en nos range qui permet aux sociétés secrètes anticléricales et anti-chrétiennes de continuer à combattre le Christ et son Evangile. Nous apportons de l'eau à leurs moulins ! Elles auraient tort de s'en priver ! Prions intensément pour tous ces enfants (parfois des adultes maintenant), blessés dans leurs âmes par ces prêtres. L'Evangile appelle chacun d'entre nous à un examen de conscience sur nos surdités et notre mutisme mondain.

Ces actes abjects posés par CERTAINS clercs nous donnent envie de vomir et mettent à l'épreuve notre amour de l'Eglise et nos liens avec le clergé. Mais ce n'est pas le moment de baisser les bras ; nous savons que c'est le Christ Jésus et Lui seul qui peut nous sauver. Il demeure notre salut. L'Eglise, son épouse, est salie parce que nous sommes tous de "pauvres pêcheurs".

Le Christ Jésus est le capitaine de la "barque Eglise". La purification est absolument nécessaire, acceptons nos responsabilités, écopons avec Lui la barque.

La barque menace de chavirer,
la barque EGLISE tangue,
mais avec Lui dedans, elle ne coulera pas.

L'abbé Patrick JOLY,
votre curé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article