______________________________

 

 

 

 

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

La prière étant essentielle dans la vie chrétienne, l’Eglise ne cesse de conseiller les fidèles pour les aider à élever leur âme vers Dieu.

En ce mois d’Octobre, le Saint Père François invite les fidèles à prier davantage. Oui,  prier Dieu par Marie. Si le mois de Mai est le mois de Marie, le mois d’Octobre est celui du Rosaire. Le mot «  rosaire »  signifie « couronne  de roses » et vient de l’usage au moyen âge de couronner de roses les statues de Marie ; chaque rose symbolisant une prière.

L’histoire nous dit aussi que l’origine du Rosaire remonte au 11e - 12e siècle. Il semble que les moines religieux qui ne comprenaient pas le latin, récitaient 150 Ave Maria, à la place des 150 Psaumes de l’office liturgique. En 1470, un Dominicain fonde la Confrérie du psautier de la Vierge Marie. C’est donc par les Dominicains, que sera répandue la dévotion du Rosaire. En 1883, le Pape Léon XIII décrétait que le mois d’Octobre serait consacré à la Sainte Reine du Rosaire.

Durant ce mois, nous sommes conviés à réciter le Rosaire, non seulement pour rendre hommage à Marie, mais à nous confier à Dieu,  par elle. Par le rosaire, nous allons à Jésus par Marie, nous nous approchons de Marie, accompagnés par Jésus car ce dernier a tellement aimé sa Mère, qu’il l’a reconnue Médiatrice de Toutes Grâces.

Nous sommes donc invités en ce mois d’Octobre, à prier le Rosaire parce qu’il nous fait obtenir des grâces et attire de nombreuses bénédictions sur celui qui le récite, sur sa maison sa famille et son travail.

C’est aussi une méditation biblique qui nous fait parcourir les événements de la vie du Seigneur, en compagnie de sa Sainte Mère. A travers les mystères joyeux, douloureux, glorieux et lumineux, nous avons un résumé de l’Évangile. A travers sa vie publique, Jésus se révèle comme un mystère de lumière,  Lui qui est la lumière du monde.

De nombreux Saints et Papes, ont écrit sur l’importance du Rosaire. Pour ne citer que nos contemporains, retenons que le Saint Pape Jean Paul II nous invite à voir le rosaire comme une contemplation du visage du Christ à l’école de sa très Sainte Mère et à le réciter avec dévouement.

Il continue en disant que « C’est une arme très puissante pour chasser les démons, pour conserver l’intégrité de la vie pour acquérir plus facilement la vertu, en un mot pour obtenir la véritable paix ».

Son successeur Benoît XVI  lui emboîtera le pas en nous invitant à prier le Rosaire de manière authentique et non pas mécanique. Il affirmera que le Rosaire « contient en lui-même la puissance qui guérit du très Saint Nom de Jésus, invoquée avec foi et amour au centre de chaque « Je vous salue Marie ».

Conscient de cela, le pape actuel, François demandait à tous les catholiques au début de ce mois de prier davantage pour l’Église en ces temps difficiles et contre le diable qui divise. Après les révélations d’abus sexuels et de pouvoir en tout genre, sa Sainteté invite les fidèles à un plus grand effort dans la prière. Il nous invite à prier le rosaire chaque jour pour que Marie Notre Dame du Rosaire nous aide en ce temps de crise ;  et à prier aussi Saint Michel Archange pour qu’il nous défende contre les attaques du démon.

Chers fidèles du Christ, en ce mois béni du Rosaire, sortons nos chapelets et redoublons d’effort dans la prière. Prions pour nos familles, notre Paroisse, notre Diocèse, notre Église et le monde entier. Ensemble disons cette prière écrite par le Pape Léon XIII : « Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de DIEU .Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge Glorieuse et Bénie. AMEN ». 

Abbé Matthias NDIAYE
Auxiliaire du doyenné de Maurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article