Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

En France, dans la nuit de Pâques, 4 503 adultes ont été baptisés  lors des cérémonies de la  Vigile. En nette progression depuis près de 10 ans, le phénomène des baptêmes d’adultes dans notre pays mérite quelques éclaircissements.

Ils sont 4503 adultes en France — dont 4208 pour la seule métropole — à avoir reçu les sacrements de Baptême et d’Eucharistie lors de la Vigile pascale. Il s’agit là d’une hausse qui se confirme. Les données statistiques recueillies par le Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat manifestent cette progression : l’augmentation est de 5,58% par rapport à l’an passé ; 42,26% sur les cinq dernières années ; et 55,39% sur dix ans.

La comparaison de la répartition en tranches d’âge est intéressante : ainsi, près de 73% des baptisés adultes de la nuit de Pâques ont moins de 40 ans : l’Église n’a pas fini d’attirer les jeunes. La grande majorité des adultes baptisés à Pâques 2017 provient d’un milieu de culture chrétienne. Ce chiffre progresse de 5% comme en 2016. Le lien reste à faire avec la baisse des célébrations de baptêmes des enfants commencée il y a 30 ans.

Les personnes qui disent n’être issues d’aucune communauté confessionnelle sont en augmentation de 3%. On constate une diminution de 8% chez ceux qui ne savent pas ou ne répondent pas à la question de leur origine spirituelle. A noter — fait important — que cette année, le nombre de catéchumènes d'origine musulmane est en hausse de 1,5%.

Sur un échantillon de 25% de ces néophytes, 44% ont commencé leur formation catéchétique à la suite d’un mariage civil ou religieux. Pour ces derniers, il est important de noter que c’est cette première expérience de la vie de l’Église qui les a motivés.

Dernier enseignement : 64% des catéchumènes non-mariés quand ils entrent en catéchuménat, demandent la célébration religieuse de leur mariage. Les autres commencent par la célébration du mariage civil et ont besoin de plus de temps pour aboutir au sacrement de mariage. Il apparait que le fait de se préparer à recevoir les sacrements de la vie chrétienne est compris comme un appel à la cohérence de vie, à la conversion. L’ensemble des sacrements dispensés par l’Église forme en effet un tout, un support qui permet de grandir dans la foi, de la développer et de l’épanouir par une vie qui n’est ainsi ni morcelée ni éparpillée.

Source : Conférence des Evêques de France

 

 

 

 

Commenter cet article