Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Sous des apparences de vaudeville paroissial, ce roman est en réalité une méditation sur le sacerdoce et l’Église. L'auteur, Jean Mercier, n’a pas voulu égrener les points faibles de l’institution. Il connaît trop bien le sujet. Alors il a inventé une histoire plus vraie que nature. Celle d’un curé de la génération Jean-Paul II, qui pourrait exercer son ministère dans un diocèse de France. 

Tout est fictif mais tout sonne tellement vrai. Son héros, l'abbé Benjamin, se tue à la tâche. Il a surtout l’impression de perdre son âme. Son sacerdoce lui apparaît comme un parcours du combattant administratif, très éloigné du saint Curé d’Ars. Il lui faut batailler avec des paroissiens qui brandissent le Concile (sic) contre le col romain ou le confessionnal. Avec d’autres qui l’accusent de mépriser l’urgence du « combat identitaire ». Trop à gauche ou trop à droite, notre curé est pris en sandwich par l’idéologie ambiante et les organigrammes paroissiaux. À bout de nerfs, il « fait sa crise ». Simulant une fugue, l'abbé Benjamin trouve refuge dans un vieux cabanon où il se claquemure comme les reclus du Moyen Âge !

Le roman bascule. Et la grâce surgit en abondance dans les tuyaux percés de la paroisse. Le curé, bientôt découvert, est assailli par les pénitents qui lui parlent au travers d’une bouche d’aération ! Ses anciens adversaires sont touchés par le repentir ; des inconnus découvrent la foi, à chaudes larmes. L'abbé Benjamin lui-même fait son examen de conscience. Le reclus fait bouger tout ce petit monde catholique, et jusqu’à son propre évêque... L’issue sera conforme au reste : désopilante et mystique.

Jean Mercier, issu du protestantisme, profite de cette histoire surréaliste pour nous livrer une conviction salutaire sur le sacerdoce et sur la beauté du sacrement de réconciliation. Le prêtre est d’abord malgré sa faiblesse un autre Christ qui a soif du salut des âmes. C’est donc toujours l’été dans l’Église qui cache des oasis de miséricorde.

Monsieur le curé fait sa crise
Roman
Auteur : Jean MERCIER est rédacteur en chef adjoint de l'hebdomadaire "La Vie". Au fait des problèmes actuels de l'Eglise catholique (pénurie de prêtres, rapports difficiles entre prêtres et laïcs,...), il en tire une fable passionnante, drôle et qui fait du bien. Un livre écrit dans la lignée d'un "Don Camillo". Jean MERCIER est également l'auteur du livre "Célibat des prêtres, la discipline de l'Eglise doit-elle changer ?"
  • Editeur : QUASAR
  • Date de parution : 18/08/2016
  • Prix : 12 euros
  • Où le trouver ? :
  • Chrétiens Médias 15 
  • 4-6, rue des Carmes | 15000 AURILLAC 
  • Tél. : 04.71.48.26.14 | chretiensmedias15@orange.fr 
Nous avons lu pour vous : "Monsieur le curé fait sa crise"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article