Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Frères et sœurs bien-aimés,

Après les terribles événements qui ont frappé notre pays à Paris, nous sommes tous dévastés par ce qui vient de se passer. Nous avons beaucoup de mal à comprendre cette folie meurtrière prônée par les islamistes que je distingue des croyants musulmans. 130 morts innocents, de nombreux blessés graves, des familles démolies par un deuil cruel. Tout cela au nom d’une idéologie absurde et viscéralement diabolique. Le Mal est à l’œuvre dans l’homme ! Ouvrons les yeux ! Pleurons nos morts, prions de tout notre cœur pour les blessés et pour les familles des victimes.

Le traumatisme est grand mais essayons avec la grâce divine de ne pas nous laisser envahir par des sentiments de haine ou de vengeance. Nous Chrétiens, nous savons que l’Amour est plus fort que la mort. Que Satan est sous les pieds de Jésus et que le hideux n’aura pas le dernier mot. La seule chose qui permet au Malin de triompher c’est l’inaction des hommes de bien.

Il convient maintenant que nous nous ressaisissions et que nous nous mobilisions pour rebâtir une situation de paix et de fraternité en France. Souvenons-nous que le Créateur nous a confié la Création pour en faire un havre de paix. Notre Saint-Père, le pape François, nous rappelle avec urgence : « qu’il est temps de promouvoir un usage solidaire de l’argent, dans le style de la véritable coopérative, où ce n’est pas le capital qui commande aux hommes mais les hommes sur le capital. Il faut humaniser l’économie et arriver à une véritable économie de l’honnêteté qui lutte contre la corruption. » Notre planète est en danger, réagissons vite !

Profitons du temps de l’Avent pour méditer sur tous ces points cruciaux. Profitons aussi du jubilé de la Miséricorde voulue par sa sainteté François et ouvert le 8 décembre dernier en la solennité de l’Immaculée Conception, pour faire advenir une culture de pardon, de miséricorde et d’amour fraternel.

Frères et sœurs bien-aimés, ouvrons-nous à la lumière du regard du Christ Jésus en ce temps de l’Avent. L’Avent, temps de la veille et de l’attente, temps de la nuit ou du désert qui se terminera à Noël par la naissance du fils de Dieu, une lumière éclatante qui inonde les yeux et le cœur des hommes pécheurs. La venue de l’Enfant-Dieu est une première expérience de cette lumière. Laissons-nous éblouir par la lumière de Dieu malgré toutes ses horreurs.

Bon Noël à tous,

L’abbé Patrick Joly,

votre curé

Editorial de décembre de l'abbé Joly...

Commenter cet article