Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

#ChristianBells avec Marie

Un tintement symbolique en ce jour de fête catholique. Dans de nombreuses églises de France, les cloches ont sonné, samedi dernier à 12h00, en guise de soutien aux Chrétiens d'Orient. L'opération (sous la forme du mot-clé #ChristianBells) rejointe par plusieurs diocèses à l'étranger, a été organisée à l'occasion du 15 août, le jour de l'Assomption.

Au total, 76 diocèses en France -sur un total de 104- ont annoncé leur participation à cette opération souvent par la voix de leur évêque. A l'étranger, 61 diocèses dans 18 pays, ont également rejoint le mouvement, notamment en Belgique et au Luxembourg, ainsi que ceux de Madrid, Cologne, Vienne, Montréal, Oran, l'épiscopat d'Irlande et celui des Pays-Bas notamment. L'opération a également été soutenue par plusieurs églises orthodoxes, anglicanes et protestantes.  

Chez nous, Monseigneur Bruno Grua, évêque de Saint-Flour, a appelé les prêtres de son diocèse à faire sonner les cloches des églises du Cantal et à introduire une intention de prière spécifique à la prière universelle.

Un immense MERCI aux paroissiens qui ont fait sonner les cloches des églises de la paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie... Une intention de prière à la prière universelle  a été introduite pour les chrétiens d'Orient lors de la célébration solennelle de l'Assomption à Marcolès et à La Ségalassière où de très nombreux fidèles participaient.

Cette opération est une suite logique aux manifestations organisées par les 3 paroisses de la zone pastorale de la Châtaigneraie pour récolter des dons au profit des chrétiens d'Orient. C'est près de 3 500 euros qui ont été reversés à l'Aide à l'Eglise en Détresse (A.E.D.) pour soutenir nos frères et soeurs d'Orient.

Monseigneur Jean-Clément Jeanbart, archevêque grec-melkite d'Alep (Syrie), a déclaré dernièrement "Merci à nos frères français d'avoir carilloné en ce jour de l'Assomption. Ce fût un signe d'espoir ! L'annonce de cette initiative de bienveillance, a beaucoup encouragé les fidèles d'Alep et leur a donné un sentiment de réconfort à la vue de l'intérêt porté par leur frères français à leur égard ! Cet éveil de la fille aînée de l'Eglise, fut pour un grand nombre d'entre eux une source d'espoir et une raison de croire qu'Elle n'abandonnera pas sa soeur en Syrie, la première de toutes les Eglises." 

Prière à Notre Dame qui fait tomber les murs

Très sainte Mère de Dieu,
nous t’invoquons comme Mère de l’Eglise,
Mère de tous les chrétiens souffrants.
Nous te supplions, par ton ardente intercession,
de faire tomber ce mur, les murs de nos coeurs,
et tous les murs qui génèrent haine, violence, peur et
indifférence, entre les hommes et entre les peuples.
Toi qui par ton Fiat as écrasé l’antique serpent,
rassemble nous et unis-nous sous ton manteau virginal,
protège-nous de tout mal,
et ouvre à jamais dans nos vies la porte de l’Espérance.
Fais naître en nous et en ce monde,
la cvilisation de l’Amour jaillie de la Croix et
de la Résurrection de ton Divin Fils, Jésus-Christ, notre Sauveur,
qui vit et règne dans les siècles des siècles.
Amen

Le 15 août, de très nombreux fidèles s'étaient rassemblés en l'église Saint-Martin de MARCOLES pour prier Marie et prier également pour nos frères et soeurs d'Orient afin qu'ils gardent le courage de témoigner de l'Evangile et qu'ils puissent vivre leur foi.

Le 15 août, de très nombreux fidèles s'étaient rassemblés en l'église Saint-Martin de MARCOLES pour prier Marie et prier également pour nos frères et soeurs d'Orient afin qu'ils gardent le courage de témoigner de l'Evangile et qu'ils puissent vivre leur foi.

Commenter cet article

Alain 18/08/2015 21:30

on ne peut que se féliciter de voir l'église de France se bouger...enfin ...pour les chrétiens d'Orient.
mais si sonner les cloches c'est bien...c'est sympa...c'est cool....se mobiliser ,comme a su le faire la paroisse St Laurent en Châtaigneraie,accompagnée par 2 autres,pour récolter un maximum d'argent,par des concert et des conférences ou des messes....c'est mieux ...non ? Alain

Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie 18/08/2015 23:21

Nous ne pouvons pas regarder dans un silence complice les horreurs qui se répandent en Irak, en Egypte, en Syrie, sans réagir !

Récolter de l'argent, prier pour eux, sonner les cloches sont autant de signes de soutien pour les Chrétiens d'Orient. C'est aussi leur dire que nous ne les oublions pas... Chaque geste est primordial. Il ne s'agit pas de savoir si c'est cool ou sympa ! Sonner les cloches des églises de France le 15 août à 12h00 est une initiative lancée par des laïcs et relayée par les évêques qui ont bien voulu la soutenir. C'est un signe d'espoir et de réconfort comme l'a souligné Monseigneur Jean-Clément Jeanbart, archevêque grec-melkite d'Alep (Syrie).

L'Eglise en France se mobilise depuis longtemps par de nombreuses initiatives dans les paroisses et dans les diocèses. Je pense notamment à celles du Cardinal Barbarin, primat des Gaules et archevêque de Lyon qui se trouvait il y a un an à Erbil, au Kurdistan irakien, pour sa première visite aux chrétiens d'Orient qui avaient fui l'Etat islamique. Depuis le diocèse de Lyon est jumelé avec celui de Mossoul autour de trois aspects :

- matériel : apport de vivres, de vêtements, constructions de logements ou d'écoles.
- fraternel : de famille à famille, on échange des photos, on souhaite les anniversaires...
- spirituel : on s'engage à prier pour eux, par exemple le chapelet.

Mais ce bel élan ne doit pas s'arrêter là ! Il faut déclarer l'état d'urgence pour les Chrétiens d'Orient. Le Gouvernement français semble l'avoir enfin compris avec l'organisation à son initiative d'une conférence internationale le 8 septembre prochain à Paris qui réunira une soixantaine de pays et des organisations internationales comme l'ONU afin d'arrêter des mesures pour venir en aide aux minorités d’Orient persécutées.

Trois volets sont au programme. Le premier, humanitaire, vise à adopter des mesures pour apporter une aide d’urgence aux déplacés à court terme et, à long terme, favoriser leur retour dans des conditions acceptables. Le deuxième volet est pénal et portera sur la poursuite des responsables des persécutions. Le dernier volet, politique, a pour but d’engager les acteurs présents à un respect du pluralisme ethnique et religieux.

Unissons-nous au gémissement de tant d’âmes, spécialement chrétiennes, qui souffrent la persécution pour leur foi !