Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Saint Jean l’apôtre est l’évangéliste qui a eu le premier l’audace inouïe de se pencher sur le torse du Seigneur Jésus pour écouter battre son cœur brûlant d’amour pour toute l’humanité. Nous sommes durant la Sainte Cène, au cours du repas de la pâque juive, le jeudi saint durant lequel Jésus institut l’Eucharistie ou la messe.

Le Cœur du Seigneur, le Sacré-Cœur est une fournaise de charité, de miséricorde pour chacun d’entre nous.

Dans le fond, le geste de saint Jean est à la portée de tout un chacun, il suffit de suivre l’exemple du disciple bien-aimé c'est-à-dire se tenir au plus près de Jésus. Le Seigneur, notre Seigneur se laisse facilement approcher, il aime que l’on se tienne en sa présence. Que cela soit dans la prière personnelle du style Cœur à Cœur avec Dieu ou bien dans la prière collective lors de la Divine liturgie eucharistique du dimanche lorsque nous prions d’un seul cœur, d’une seule âme en communauté réunie pour honorer Dieu.

Encore aujourd’hui en 2015 où pouvons-nous trouver le Cœur de Jésus ? Le divin Cœur est toujours là au travers de ceux que nous côtoyons, dans chacun de nos frères et sœurs que nous croisons, avec qui nous vivons et aussi avec qui nous prions. Nous devons essayer d’être visage de Dieu les uns pour les autres. Oui, il nous faut nous décentrer de nous même pour nous orienter vers le Christ et le laisser agir en nous en faveur des autres. Comme disait saint Paul : « Ce n’est plus moi qui vit c’est le Christ qui vit en moi. » Le secret de la tendresse de Dieu est là !

Chers paroissiens, le mois de juin est aussi le mois des ordinations sacerdotales. Prions le maître des moissons de nous donner des prêtres, des saints prêtres, beaucoup de saints prêtres pour notre diocèse, pour la France, pour le monde !

Les prêtres doivent être les vecteurs de l’Amour de Dieu. Portons notre regard sur la grandeur du presbytérat confié par le Christ Jésus à des hommes faibles auxquels il donne la force de son Esprit pour le monde présent au milieu des hommes.

L’abbé Patrick Joly,

votre curé

 

« Un prêtre doit être :

A la fois grand et petit,

Noble d’esprit, comme de sang royal,

Simple et naturel, comme de souche paysanne,

Un héros dans la conquête de soi,

Un homme qui s’est battu avec Dieu,

Une source de sanctification,

Un pécheur pardonné,

De ses désirs le maître,

Un serviteur pour les timides et les faibles,

Qui ne s’abaisse pas devant les puissants,

Mais se courbe devant les pauvres,

Disciple de son Seigneur,

Chef de son troupeau,

Un mendiant aux mains largement ouvertes,

Un porteur de dons innombrables,

Un homme sur le champ de bataille,

Une mère pour réconforter les malades,

Avec la sagesse de l’âge, et la confiance de l’enfant,

Tendu vers le haut, les pieds sur terre,

Fait pour la joie,

Connaissant la souffrance,

Loin de toute envie,

Clairvoyant,

Parlant avec franchise,

Un ami de la paix,

Un ennemi de l’inertie,

Constant à jamais…

Si différent de moi ! »

 

Manuscrit du Moyen Âge

trouvé à Salzbourg (Autriche)

Le Coeur du Christ : éditorial de l'abbé Joly

Commenter cet article