Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Publié par Paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie

Le mois de mai tombe toujours en plein dans le temps pascal et Marie, mère de Dieu, est traversée de part en part par le mystère de son fils Jésus. La France est une terre mariale, les apparitions de la Vierge y ont été fréquentes. Sur notre paroisse Saint Laurent en Châtaigneraie, Marie est vénérée au Bourniou sous le vocable de "Notre Dame de Grâce". En Châtaigneraie, le haut lieu de Marie est Quézac.

Rappelons-nous les paroles de saint Jean-Paul II en visite apostolique pour la première fois en France. Le saint pape s'adressait à la France en tant que nation à l'occasion du quinzième centenaire du baptême de Clovis, roi des Francs (en 996). "France, fille aînée de l'Eglise, qu'as-tu fait de ton baptême ?". Ces paroles prophétiques continuent de résonner à nos oreilles. Nous les gardons et les méditons dans notre coeur. Les nations autant que les personnes peuvent accueillir l'Evangile. Il est possible de parler de vocation à propos de chacune d'entre elles.

La France a eu la grâce d'accueillir souvent le message de Dieu à travers la bouche de Marie : rue du Bac à Paris (1830), La Salette (1846), Lourdes (1858), Pontmain (1871), Pellevoisin (1876), Lyon (1883), l'Ile Bouchard (1947)... L'Esprit-Saint nous encourage à persévérer dans la foi au Christ-Ressuscité par le message de son Epouse Virginale. Le Dieu trois fois Saint a le souci de la France dont la Vierge Marie est la patronne principale. Comment expliquer sinon la mission de sainte Jeanne d'Arc, patronne secondaire de la France ?

Il est regrettable que l'on limite la prière pour la France en temps de crise ou de guerre. Notre pays va mal ! Il a besoin de prières. Plusieurs évêques de France sont les promoteurs d'une neuvaine à Marie, neuf mois de prière pour la France, débutée en janvier 2015. Elle se terminera à l'Assomption de cette année. Notre fête nationale fut longtemps célébrée le 15 août. Derrière "des luttes pour l'égalité" se cache le refus total de notre nature et de ses limites. Nous sommes des créatures dont la vie est reçue et comptée ; nous sommes nés homme ou femme. Nous ne sommes pas Dieu !

Aujourd'hui les sociétés "soit disant" modernes rejettent toute transcendance (ce qui vient de Dieu). La seule "transcendance" admise aujourd'hui est celle du grand marché : "jamais de fric assez !". Cette idolâtre provient du péché originel où l'homme finit par vouloir être DIEU.

Le cardinal de Lubac, éminent théologien disait : "Il n'est pas vrai que l'homme ne peut pas organiser le monde sans Dieu, mais sans Dieu, il ne peut l'organiser que contre l'homme". Il n'y a qu'à regarder ce qui s'est passé en Turqui en 1915. Au mois d'avril, les arméniens ont fait mémoire du centenaire du génocide des arméniens chrétiens de Turquie commencé le 24 avril 1915. Le gouvernement turc de l'époque voulu régler la question arménienne en Cilicie et à Istanbul. Les arméniens chrétiens habitaient cette terre depuis le 4e siècle. Il institua d'abord les déportations des hommes, femmes et enfants en les lâchant dans les déserts torrides où les colonnes de déportés mouraient de faim et de soif ou alors des militaires turcs les égorgeaient et les jetaient dans les rivières. Une horreur dépassant toute imagination !

Pour solidariser les catholiques aux arméniens d'aujourd'hui, le pape François a déclaré Docteur de l'Eglise Universelle, saint Grégoire de Narek. Saint de l'Eglise apostolique arménienne et de l'Eglise catholique, sa proclamation comme Docteur de l'Eglise a été annoncée le 21 février 2015 par sa sainteté François. Le 12 avril suivant, soit douze jours avant le centième anniversaire du génocide arménien, il devient ainsi le 36e Docteur de l'Eglise. Sa sainteté Karekine II, catholicos (pape de l'Eglise apostolique d'Arménie non uni à Rome) a canonisé les 1 500 000 martyrs d'Arménie morts en haine de la foi.

Chers paroissiens, confions à Dieu par l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, notre chère patrie durant les trois angélus. Pour s'associer à cette neuvaine pour la France, il faut réciter une dizaine de "Je vous salue Marie" chaque jour pour la France. C'est à la portée de tout le monde !

Saint Grégoire de Narek, priez pour les arméniens,

Notre Dame de France, priez pour Nous,

Notre Dame, priez avec nous pour la France.

 

L'abbé Patrick JOLY,

votre curé

 

"La Vierge Marie aime la France" : éditorial de l'abbé Joly

Commenter cet article